Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Classé dans le patrimoine national : Le musée Danri de Nikki dans un état de délabrement total

Le Musée Danri est en danger. Malgré la bonne volonté des autorités centrales et des chefferies traditionnelles de transformer cet ancien palais royal en musée, l’état de celui -ci inquiète plus d’un aujourd’hui. C’est surtout la sourde oreille du gouvernement béninois qui dérange les populations de ce vieil empire.

JPEG - 73.9 ko

Murs effrités, clôture délabrée, installations électriques et hydrauliques non fonctionnelles, voilà le visage que présente aujourd’hui le musée Danri. Or, dans ce musée, plus de quatre cents objets ancestraux sont présents. C’est donc là toute une histoire qui est en voie de disparition si rien n’est fait. L’Etat central semble oublier ce musée qui est pourtant sous sa tutelle. Cela, à Nikki, les têtes couronnées et les populations ne l’acceptent pas et comptent se faire entendre.

Des grognes un peu partout...
L’état du musée Danri n’est pas du tout reluisant. Une situation qui désole non seulement les têtes couronnées mais aussi les autorités communales qui dénoncent le mutisme de l’État central. Pour le maire de Nikki, Oumarou Boubacar, il est clair qu’ « aucun autre musée ne regorge d’assez d’objets historiques comme le musée Danri dans le nord du Bénin ». Par ailleurs, les agents du musée affirment être sous-estimés et ne bénéficiant d’aucun privilège. Ce que ne comprend pas le gardien du temple. « Nous ne bénéficions d’aucune attention de la part des pouvoirs publics. Nous faisons un travail bénévole, le conservateur et moi. Il n’y a pas de motivation pour nous » a-t-il déclaré. Ainsi, et du fait que beaucoup d’objets anciens sont menacés de disparition, le premier ministre de la cour impériale de Nikki, Sa majesté Sinadounwirou, insiste sur la nécessité de trouver une mesure d’urgence pour la réhabilitation du musée Danri. Mais à la base, quelques initiatives sont prises. C’est ce que laisse entendre un responsable d’Ong, qui milite pour la protection du musée, Adam Arouna. « Nous avons entrepris des démarches à l’endroit des partenaires dont les Américains dans le but de donner à ce lieu sa valeur. Nous avons monté un projet qu’on a soumis à l’ambassade des Usa. Nous souhaitons vivement qu’il aboutisse », déclare Arouna avec un brin d’espoir dans le regard. Cependant, l’exécutif béninois à travers le ministre de la culture est interpellé pour corriger au plus vite le tir. Le Musée Danri mérite mieux, affirme t-on.

A la découverte du musée Danri…
Situé au sud du palais royal de Nikki, le musée Danri est autrefois le palais où régnait la dynastie Lafiarou, l’une des quatre principales dynasties de la cour impériale de Nikki. Après la perte du trône en 1957 par cette dynastie, le palais est resté inoccupé. Et pour éviter qu’il ne tombe en ruine, les autorités béninoises et les chefferies traditionnelles ont décidé de le transformer en musée. Dès lors, on y trouve les tambours sacrés, les objets anciens du peuple baatonnu, des lieux de culte et les logements du roi, de ses épouses et ses chevaux et autres. Le musée Danri de Nikki est actuellement le seul endroit où sont conservés les objets des anciens rois de l’Empire des « Wassangari ». Il constitue non seulement un site historique mais également une source d’inspiration pour les générations actuelle et future. Et pour qui connaît la place du royaume de Nikki dans l’histoire du Bénin, plus besoin de rappeler l’importance de ce musée où sont conservés les vestiges et reliques de tout un peuple. Les touristes et autres curieux qui effectuent le déplacement de Nikki pour prendre part aux festivités de la Gaani s’y rendent pour revivre les réalités des bariba au nord du pays.
Loukoumane WOROU TCHEHOU

28-06-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction
Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Visite aux anciennes gloires de la musique : Oswald Homeky chez (...)
18-02-2019, Isac A. YAÏ
Le ministre Béninois de la culture s’est rendu vendredi dernier aux domiciles de deux anciens chanteurs. Il s’agit de (...)  

Gouvernance au Bénin : Stéphane Adégnika livre ses pensées dans « (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Sous les exigences de la grande muette le lieutenant-colonel, Kolawolé A. Stéphane Adégnika est parvenu à se saisir (...)  

Rosette Loé parle de la tournée européenne du meilleur artiste (...)
7-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le vainqueur de la 11e édition de Bénin Top 10, meilleur artiste de l’année 2018, Fanicko de Jésus entame une tournée (...)  

Congrès constitutif à Ouaké : La Cnll Lokpa renaît de ses (...)
27-12-2018, Isac A. YAÏ
La salle de conférence de la mairie de Ouaké a abrité les 22 et 23 décembre dernier, les travaux entrant dans le cadre (...)