Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


« Come-back » du Vieux Cossi… 25 ans après le Poly-Rythmo

L’un des célèbres guitaristes du tout-puissant Poly-Rythmo a effectué son retour sur scène avec un opus intitulé ‘’Come-back’’. Un album de 10 titres qui a été soumis hier à l’appréciation des professionnels des médias à l’Institut français de Cotonou (Ifc). Fort d’un parcours professionnel élogieux, Amoussou Cossi Abel alias le Vieux Cossi, revient au devant de la scène musicale, non pas comme guitariste mais plutôt comme un chanteur. L’ancien et donc le Vieux, a opté pour une diversité de rythmes sur son tout premier opus. De la salsa avec le morceau Gbêmin Hô qui parle de l’histoire d’un homme à qui le destin a joué un sale tour. Un riche homme qui est devenu un agent d’entretien dans une structure, alors que la nature a été plus clémente envers son subalterne, qui a quant à lui changé de classe sociale. La projection du clip Gbêmin Hô n’a pas laissé indifférents les participants à cette cérémonie de lancement d’album. La dextérité dans le rythme, les pas de danse et la voix ont suscité l’admiration de plus d’un. Sur le titre Suzanna, l’artiste a fait du Zouk. Une mélodie d’amour à partir de la confession d’un prisonnier du royaume des sentiments dont la reine est Suzanna. Et là, le Vieux Cossi n’a rien perdu de sa passion de jeune amoureux. Le morceau Suzanna suffirait, à elle seule, à passer une nuit d’amour de rêve au soleil de la St Valentin. Le troisième titre dégusté par les professionnels des médias est : Minton minto. Le rythme adopté par l’artiste sur ce morceau est le Tchink système. Du tradi-modernisé pour chanter la justice divine.

25 ans après…
A la question de savoir comment a-t-il pu conserver un si grand talent après 25 ans de silence, Amoussou Cossi Abel alias le Vieux Cossi répond : ‘’La musique est comme un virus. Ça dort peut-être, mais ne meurt pas. C’est ce qui fait que je suis revenu 25 ans après pour vous soumettre cet album’’. Il faut rappeler que l’artiste a joué dans plusieurs orchestres tels que : les Grands génies, le Discafric-Band devenu les Perles noires et El Rego où il a occupé le poste de guitariste soliste, chanteur et chef d’orchestre. Il était très ami à feu Bernard Zoundégnon alias Papillon, mythique guitariste du tout-puissant Poly-Rythmo, qui lui faisait beaucoup confiance et n’hésitait pas à lui remettre sa guitare en pleine animation. Le vieux Cossi était d’ailleurs le seul guitariste à bénéficier de cette confiance de la part de Papillon. Il est resté dans le Poly-Rythmo jusqu’en 1990. Aujourd’hui, son ‘’come back’’ est très apprécié dans le monde artistique béninois. En dehors du célèbre artiste musicien Sagbohan Danialou qui a joué sur son disque et avec qui il a réalisé un featuring sur le titre Gnonnou nou sissi, le Vieux Cossi a reçu à l’occasion de la présentation de cet album, le soutien des artistes Vivi l’internationale, Senà Joy et bien de figures emblématiques de la musique béninoise.

31-07-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)  

Entretien avec l’artiste Ezéchiel Akomowo « Le slam guérit, le (...)
1er-06-2017, La rédaction
Ezéchiel Akomowo alias Satyre la rime plate, est un artiste slameur écrivain poète. Il est le président du projet « (...)  

Rencontre mensuelle de la Culture : La mise en affermage du parc (...)
29-05-2017, La rédaction
Comme à l’accoutumée, la rencontre mensuelle de la culture qui se tient chaque dernier samedi du mois, était à son (...)  

Eric Hector Hounkpè à propos de ‘’Tous au Fitheb’’ « …Il faut faire (...)
23-05-2017, La rédaction
Dans le souci de faire connaître au public béninois, le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), et de faire (...)