Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Concert à l’Institut Français de Cotonou : Les Frères Guèdèhounguè séduisent les mélomanes

Venus nombreux au concert des frères Guèdèhounguè à l’IFC, le samedi dernier le public a vécu d’intenses moments de plaisir. Retour sur une prestation riche en couleurs.

JPEG - 78.1 ko

20h40’. C’est sous une percussion du rythme Blékété que les frères Guèdèhounguè ont fait leur apparition sur scène. Tous vêtus de pantalons et de deux pagnes blancs dont l’un à la taille, ils ont démarré la soirée par le titre ‘’balai mystique’’. Selon le représentant du groupe, Bertin Guèdèhounguè alias prince Agba, ce morceau a été exécuté pour magnétiser l’espace et détruire les nids occultes. Pendant deux heures d’horloge, les frères Guèdèhounguè ont passé en revue les morceaux ‘’Kocou’’, ‘’Sèmandégbé’’, ‘’Haladja’’ ‘’Zangan’’ sans oublier ‘’Azangban’’. Ils ont exécuté 14 titres dans un mélange de rythmes. Que ce soit le Agbadja de Sahouè, Adjan, mami dan, Blékété, ou zandrô, tous les rythmes étaient au rendez vous. 22h, les frères Guèdèhounguè exécutent les danses à l’image d’une chorégraphie et emballent le public. Debout ou même assis, les corps ils vibrent au son de ces musiques adulées dans les couvents vodoun. Dans un mélange de percussions, de piano, de guitares, ils ont ébloui tout simplement le public. 22h 30’, le public réclame le morceau ‘’hommage à papa guèdèhounguè’’ que les frères Guèdèhounguè exécutent avec joie. Pour Médard V., un spectateur, ‘’ils ont emballé tout le monde. C’est vrai, c’est leur premier concert à l’Ifc après 22 ans de carrière et leur première sortie après le lancement de ‘’Gbé mèdji’’, et je pense tout simplement qu’ils ont assuré’’. Ce concert a pris fin à 23h.
Marina HOUNNOU (Coll.)

30-05-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Quelle échéance pour la Cité ministérielle ?
23-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est la saison du lancement des grands travaux. Après deux ans et demi d’exercice du pouvoir, Patrice Talon est plus que jamais déterminé à marquer (...) Lire  

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)  

Festival des danses endogènes : Le patrimoine culturel immatériel (...)
15-10-2018, La rédaction
La place publique de Zogbo, appelée sato Zangbétô vali a accueilli samedi dernier la 6éme édition du festival des (...)