Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Concert « De chez nous » : Le Fan Club offre un spectacle aux sonorités endogènes

L’espace scénique du Centre Arts et Cultures a abrité le samedi dernier, le concert « De chez nous ». C’est une initiative du Fan Club du Centre qui entend valoriser la culture endogène.

JPEG - 338.7 ko

Samedi dernier peu après 19h, plus de 300 personnes prennent d’assaut le Centre Arts et Cultures. L’espace scénique grouillait de monde. Les quatre groupes culturels devant prester se préparaient dans les coulisses pendant que l’équipe de Danny King communiquait de la bonne ambiance. Après une heure d’horloge, les rideaux s’ouvrent et les projecteurs éclairent la planche pour faire découvrir aux spectateurs impatients les groupes culturels Luli Djomion, les Confirmateurs, les Archanges du Bénin et l’Ensemble artistique et culturel au nom du théâtre (Ecant). Le groupe Luli Djomion, qui a été le premier à monter sur scène a fait vibrer le podium et bouger le public. Du tèkè à Ogbon, en passant par le massè gohoun, le agbadja et le zinli, Luli Djomion a ému plus d’un par sa prestation riche en couleurs traditionnelles et en sonorités musicales de toutes les régions du Bénin. Ensuite, l’ensemble artistique et culturel au nom du théâtre (Ecant) a allié conte et théâtre pour égayer le public. Ce groupe a tenu en haleine le public qui, visiblement, n’a pas été ennuyé, surtout lors du défilé de mode des vêtements traditionnels. Viennent après les Confirmateurs, un groupe de jeunes chorégraphes et les Archanges du Bénin qui ont apporté leur touche à la beauté de cette soirée. Cette initiative du Fan Club du Centre Arts et Cultures présidé par François d’Assise Agbigba a pour objectif de valoriser la tradition endogène. « Il faut que nous nous intéressions à notre culture, c’est pourquoi nous avons dénommé l’événement ‘‘De chez nous’’ », a laissé entendre François d’Asssise Agbigba.

Plus de 300 partenaires de jeu…
Au slogan « public ! », les spectateurs ont répondu « privé ! » durant tout le concert. Des ovations, des cris de joie, tout a été mis à contribution par un public d’environ 300 personnes pour exprimer sa satisfaction et sa joie de vivre cette soirée. A cet effet, Victorin Adinsi confie « je suis ému par les prestations auxquelles je viens d’assister ce soir. Il y a eu tout ce qu’il faut pour se distraire ». Outre le caractère distractif, ce concert a permis à certaines personnes d’appréhender les richesses de la culture béninoise. A cet effet, Luc affirme : « beaucoup de jeunes aujourd’hui sont extravertis. Mais, ce à quoi je viens d’assister ce soir prouve bien que la culture africaine et béninoise est très riche ». Comme Luc, beaucoup d’autres ont apprécié le spectacle notamment les danses traditionnelles et ballets. « Je ne pouvais pas m’empêcher de répondre à cet appel parce qu’il m’était lancé », a confié Flora qui, à sa place, a esquissé quelques pas de danse. A la fin du spectacle, François d’Assise Agbigba a donné rendez-vous au public pour d’autres surprises les jours à venir.
Cyrille LIGAN (Coll.)

18-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Au fil fébrile de Bénin Télécoms !
27-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Anarchique et explosive ! Elle l’était, avant le conseil des ministres du 21 juin, la situation à Libercom Sa. Dernier des réseaux Gsm encore actifs (...) Lire  

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons (...)
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)  

Entretien avec l’artiste Ezéchiel Akomowo « Le slam guérit, le (...)
1er-06-2017, La rédaction
Ezéchiel Akomowo alias Satyre la rime plate, est un artiste slameur écrivain poète. Il est le président du projet « (...)  

Rencontre mensuelle de la Culture : La mise en affermage du parc (...)
29-05-2017, La rédaction
Comme à l’accoutumée, la rencontre mensuelle de la culture qui se tient chaque dernier samedi du mois, était à son (...)  

Eric Hector Hounkpè à propos de ‘’Tous au Fitheb’’ « …Il faut faire (...)
23-05-2017, La rédaction
Dans le souci de faire connaître au public béninois, le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), et de faire (...)