Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


« Connaître la justice, ses animateurs et les diverses procédures » : Un collège de magistrats démystifie la justice béninoise

Un collège de trois magistrats a procédé hier au lancement du livre « Connaître la justice, ses animateurs et les diverses procédures » à Benin Royal Hôtel de Cotonou. Cet ouvrage se révèle être un véritable précis de droit qui explique tout le système judiciaire béninois. C’était en présence des acteurs de la justice et de quelques personnalités du pays.

Écrit par un collège de trois magistrats dont Michel R. Azalou, Jacques F. Azalou-Tokpassi et Armel A. Azondogbehou, « Connaître la justice, ses animateurs et les diverses procédures » est un manuel qui rapproche les justiciables de la maison justice. Pour le présentateur du livre, Wilfried Léandre Houngbédji, le livre devrait porter le titre « la justice expliquée au profane », vu le style clair et limpide dépourvu de tout jargon juridique de cette publication. Ce livre représente un trésor de connaissance et apparaît dans un contexte où nul ne doute qu’il y a un désamour à l’égard de la justice au Bénin. De l’exposé de l’organisation au fonctionnement de la justice en passant par les moindres couleurs utilisées dans la vie juridique du Bénin, cet ouvrage comporte 300 pages environ et est destiné aux justiciables, aux étudiants et à tous les praticiens du droit. Ainsi, pour la présidente de la chambre des notaires du Bénin : « cet ouvrage est comparable à une journée porte-ouverte de la maison justice. Il présente aux concitoyens une visibilité sur la maison justice ». A en croire le porte-parole des auteurs, Michel Azalou, « la population se plaint toujours de l’injustice dont elle est victime, ignorant que toute la justice est à son service. Il y a des choses que la population ignore et pour cela, la justice béninoise est mal connue d’elle alors que cela ne devrait pas être ainsi. C’est d’ailleurs ce qui nous a motivés à écrire cet ouvrage ». Pour sa part, le bâtonnier de l’ordre national des avocats du Bénin explique le défi que ce collège de magistrats a relevé. « Connaître la justice ou, du moins, faire connaître la justice est une entreprise d’actualité et c’est le défi que les auteurs ont relevé dans cet ouvrage » a-t-il dit. Quant à Denis Ogoubiyi, représentant du ministre de la justice, il déclare : « cet ouvrage est un document d’éclairage, un lampadaire allumé dans l’obscurité de l’ignorance du droit par la population ». En outre, Ousmane Batoko, président de la Cour Suprême du Bénin, préfacier de l’ouvrage précise : « cet ouvrage a le mérite de sortir le peuple béninois de son ignorance. La justice ne peut plus continuer à rester inconnue des Béninois. Cet ouvrage permet de rapprocher non seulement les justiciables de la justice mais aussi la justice des justiciables ».Pour finir, Michel Azalou a souhaité que l’ouvrage soit traduit dans les langues nationales afin que le grand nombre puisse s’imprégner du contenu. Aussi, a-t-il exhorté le public à se procurer cet ouvrage et à l’exploiter pour une vraie jouissance des prérogatives à lui accordées par l’article 26 de la Constitution du Bénin.
Cyrille Sèmako LIGAN (Stag)

14-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 420

3ème édition du festival Mia : Pour la promotion des instrumentistes
29-11-2016, La rédaction
La ville de Cotonou accueille la 3ème édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Ce grand (...)  

« L’affaire Coovi : Chronique d’un procès au goût d’inachevé (...)
24-11-2016, La rédaction
L’assassinat de l’ancien président de la Cour d’appelde Parakou, Sévérin CodjoCoovia,pendant longtemps, défrayé la (...)  

Métier de la broderie : Un secteur d’activité menacé
20-10-2016, La rédaction
Spécialité des Sénégalais, la broderie est un métier qui permet d’apporter une touche particulière aux vêtements. Malgré (...)  

Louis Biao, Directeur général l’Anssfd : « Nous mettons hors d’état (...)
29-09-2016, La rédaction
Après l’affaire Icc-Services, le gouvernement a mis en place l’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes (...)