Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


L’He Daouda Takpara à propos de la fête des Yom : "Notre culture ne se limite pas qu’à notre folklore…"

JPEG - 30.6 ko
Honorable Daouda Takpara

Le samedi prochain, la commune de Djougou accueille la deuxième édition des journées culturelles de l’aire Yom, êtes-vous prêts du point de vue organisation ?

Tout est fin prêt. La fête de notre culture aura effectivement lieu ce week-end à Djougou. Nous sommes prêts et je pense que la fête sera tout au moins aussi belle que celle de l’année dernière.

En tant que président du comité d’organisation, parlez-nous des innovations de ces retrouvailles culturelles

Comme vous le savez, notre culture ne se limite pas qu’à notre folklore. Même l’organisation de la société traditionnelle relève de la culture. Ce n’est pour personne aujourd’hui un secret que de plus en plus, l’organisation sociale traditionnelle est en train de prendre un coup. La hiérarchie jadis établie a du plomb dans l’aile. Tout le monde le sait, cette distorsion de l’ordre anciennement établi conduit à des situations déplorables. Je veux donc dire qu’au cours de notre sortie culturelle, nous tenterons de mettre en route un dialogue entre des différents protagonistes de la culture Yom pour qu’à court ou à moyen terme, nous parvenions à pacifier notre terroir traditionnel, comme il a été auparavant. L’autre innovation si on peut ainsi s’exprimer, est la relance des activités de la commission linguistique qui a, depuis quelques années sombré dans la léthargie. Nous nous sommes dit que si nous réussissons à parvenir à des résultats positifs quelle que soit leur modestie, nous aurions effectivement innové.

Parlez-nous grosso modo de vos difficultés

Dans ces genres de chose, la première difficulté qu’on rencontre est d’ordre financier. Il faut pouvoir mobiliser les fonds qui vous permettent de mettre tout en chantier. Vous le savez, ce n’est jamais une petite affaire que de mobiliser les fonds. L’enthousiasme de se sentir Yom est là, mais comme vous le savez très peu de gens disposent du minimum vital. La question des souscriptions reste l’affaire d’une petite minorité qui s’échine pour que des résultats soient atteints. C’est donc la seule difficulté majeure qui contraste fortement avec l’adhésion et l’enthousiasme observés à tous les niveaux.

Pouvez-vous revenir sur la genèse de cette initiative

Je vais vous le dire sincèrement, si nous étions forts financièrement, nous aurions été les tout premiers à réaliser ce genre d’activité dans le septentrion, car l’idée est ruminée depuis fort longtemps. Vous ne le savez peut être pas. En pays Yom, nous avons chaque année célébré la fête des récoltes appelée Zolari. Elle se fait dans toutes les contrées. Mais nous avons constaté que cela ne répond plus aux réalités actuelles à savoir le besoin de se connaître. C’est de là qu’est née l’idée de trouver quelque chose qui puisse nous permettre de nous connaître effectivement, nous connaître à travers notre culture. Vous avez dû le constater l’année dernière, la fête a été très riche et variée. Et comme dans tous les cas, il y a toujours quelqu’un de qui naît l’idée qui est épousée par les autres quand elle est bonne et elle devient une réalité.

23-05-2013, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Père Clément Marie Bonou au sujet de la fête de Toussaint : « La (...)
31-10-2018, La rédaction
Les chrétiens catholiques célèbrent demain les saints et le2 prochain les défunts. Deux fêtes qui se suivent sans pour (...)  

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)