Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


« La messe expliquée : signes, paroles et gestes » : « Une invitation à un exercice spirituel et pastoral »

JPEG - 190.2 ko

Quatre prêtres du diocèse de Cotonou, les abbés Ambroise Kinhoun, Mathieu Aïfan, Maurice Hounmènou et Rodrigue Gbedjinou, tous en étude en Italie, ont décidé de se rendre davantage utiles à l’Eglise par la publication d’un ouvrage au titre ambitieux et évocateur : « La messe expliquée : signes, paroles et gestes ». Le contexte social, politique, économique où domine la perte des valeurs se prête à la publication de cette œuvre. Pour le présentateur du livre, la spiritualité chrétienne est de plus en plus sujette à la banalisation et à une ignorance coupable. « Pour beaucoup, la messe devient un rendez-vous protocolaire, une façon d’être à la mode, une marque de modernité. Conséquence, aucune compréhension des signes, paroles et gestes », s’est désolé Félix Akpaca.
Sans proposer un exposé complet de théologie de la messe, les auteurs du livre offrent plutôt une réflexion sur les rapports entre le mystère de l’Eucharistie et la vie de l’Eglise. Il s’agit de dire pourquoi et comment doit se vivre la messe à la lumière des enseignements de l’Eglise. En effet, selon le père Maurice Hounmènou, « nombreux sont ceux qui ne considèrent plus la messe comme vitale ou ayant un strict rapport avec leur vie. On la trouve ennuyeuse. Elle perd son sens de mystère. Bien de personnes cherchent leur épanouissement spirituel en dehors de la communauté eucharistique. Les gestes qui fondent la messe sont accomplis machinalement parce que incompris de bon nombre de chrétiens. Les paroles qui la constituent manquent de mordant et le symbolisme qui la structure, parce que mal vécu, en fait perdre la dimension performative ».
« La messe expliquée… n’est pas un manuel de spécialistes. Il se veut plutôt une invitation à un exercice spirituel et pastoral », a renchéri le père Ambroise Kinhoun. Même son de cloche chez l’abbé Mathieu Aïfan qui affirme : « nous avons décidé d’unir et d’unifier nos diverses qualifications et compétences pour aider le peuple entier, pasteurs, religieux et fidèles laïcs à sortir des ornières d’une pratique superficielle de la foi, en l’occurrence de la foi eucharistique ». Il n’en fallait pas plus pour que le père Rodrigue Gbédjinou enfonce le clou. « Ce dont nous avons le plus besoin, c’est notre rapport à l’Eucharistie, centre et sommet de notre vie chrétienne… Il n’y a aucun problème de la vie de l’Eglise qui ne trouve en l’Eucharistie sa réponse imminente. Si notre rapport à la messe est biaisée, notre foi est blessée ».
Dans sa préface, le Secrétaire du Conseil pontifical de la culture, Monseigneur Barthélémy Adoukonou, dévoile son état d’âme. « La messe expliquée… est un excellent outil de travail pour tous les responsables de la pastorale et de la mission dans nos Eglises, qui ont toutes besoin d’une conversion en profondeur. Il sera utile à tous les acteurs de la célébration de la Sainte Messe qui, pour bien faire ce qu’ils doivent faire au cours de la célébration, ont besoin précisément de commencer par connaître le sens et la portée de ce qu’ils font, tant dans sa globalité que dans ses éléments constitutifs ».

10-08-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 420

Fête du Vodoun : Allada aux couleurs des rites et rythmes (...)
11-01-2017, La rédaction
La fondation Afriqu’Espoir et la cour royale d’Allada ont célébré le lundi dernier la fête du vodoun. C’était au palais (...)  

Réjouissances de fin d’année : La Dal offre un géant concert aux (...)
9-01-2017, Isac A. YAÏ
Les populations de la cité des Kobourou ont vécu l’un des plus grands évènements culturels de l’année. Parakou a vibré (...)  

Mtc : Une saison touristique orpheline de la culture
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Un tourisme orphelin de la culture ! C’est sans doute l’option du régime du nouveau départ. Sinon comment expliquer que (...)  

Festival international de Porto-Novo : Le colloque scientifique a (...)
5-01-2017, Karim O. ANONRIN
En attendant la cérémonie officielle d’ouverture prévue pour le samedi prochain au Stade Charles de Gaulle, le Festival (...)