Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lancement de l’ouvrage : « Le Bénin démocratique-quatre raisons qui justifient l’urgence d’une moralisation des élections »

Il a été procédé hier au chant d’oiseau de Cotonou au lancement de l’ouvrage : « le Bénin démocratique-quatre raisons qui justifient l’urgence d’une moralisation des élections », C’était sous la houlette de Guy Ogoubiyi, président de l’Anlc et des parents et amis venus nombreux soutenir l’auteur.

Le chant d’oiseau de Cotonou a servi de cadre hier au lancement de l’ouvrage intitulé, « Le Bénin démocratique-quatre raisons qui justifient l’urgence d’une moralisation des élections ». Cet ouvrage de 121 pages, écrit par Janvier Houngnon et édité en juin 2015, est consacré aux solutions envisageables pour engager le Bénin dans la voie de la moralisation des élections et de la vie publique. Pour, Franck Kpochémè, présentateur de l’ouvrage, les raisons impérieuses qui selon l’auteur, justifient l’urgence d’une moralisation des élections au Bénin sont entre autres : le phénomène de corruption généralisée des affaires publiques et même des mœurs, à partir et sous la poussée des élections réalisées sur fond de scrutins largement ‘’marchandés’’ et ‘’monnayés’’. Or, il est définitivement établi qu’un pouvoir né de la corruption ne peut survivre, se maintenir et prospérer que par la corruption. Mieux, il se remarque que de plus en plus, les médiocres gouvernent les vertueux. Et c’est à juste titre que l’auteur se demande ce qui adviendrait si nous devons continuer, à la faveur des élections, à faire le lit des plus offrants au détriment des plus honnêtes et plus méritants. Pire encore, si l’achat des suffrages doit continuer à s’imposer ainsi dans la pratique électorale, le Bénin démocratique sera forcément candidat à une guerre fratricide et insensée, pourtant prévisible. Pour Janvier Houngnon, « son objectif a été de tirer simplement la sonnette d’alarme, aussi fort que possible, sur les conséquences suicidaires de la corruption électorale ». A en croire les propos de Guy Ogoubiyi, président de l’autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), « cet ouvrage touche un sujet d’une extrême importance pour la pérennité du système démocratique, la préservation de la paix et le développement du Bénin ». Pour cela, il a insisté sur l’obligation et le rôle des acteurs politiques ; notamment œuvrer pour la paix et le respect des textes de la République au cœur de l’action politique.
Dios CHACHA (Coll)

4-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Les bus de la mort
28-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils sèment la mort sur nos routes. Avec une rage morbide à peine contenue et une envie toujours renouvelée de faire couler du sang, par leur (...) Lire  

En vérité : A la Rb comme au Psd… !
28-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Au fil fébrile de Bénin (...)
27-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Talon, tel que nous l’aimons (...)
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Classé dans le patrimoine national : Le musée Danri de Nikki dans (...)
28-06-2017, La rédaction
Le Musée Danri est en danger. Malgré la bonne volonté des autorités centrales et des chefferies traditionnelles de (...)  

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)  

Entretien avec l’artiste Ezéchiel Akomowo « Le slam guérit, le (...)
1er-06-2017, La rédaction
Ezéchiel Akomowo alias Satyre la rime plate, est un artiste slameur écrivain poète. Il est le président du projet « (...)  

Rencontre mensuelle de la Culture : La mise en affermage du parc (...)
29-05-2017, La rédaction
Comme à l’accoutumée, la rencontre mensuelle de la culture qui se tient chaque dernier samedi du mois, était à son (...)