Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


« Monsieur, Blanchette et le Loup » : Une recréation de José Pliya au Fitheb 2016.

L’édition 2016 du Festival international du théâtre du Bénin a accueilli hier, la représentation du conte « Monsieur, Blanchette et le Loup ». Une création de José Pliya et une mise en scène présentée par trois comédiens.

Après la France, les Caraïbes, Parakou et Bohicon, c’est le tour de Cotonou d’accueillir la représentation du chef-d’œuvre de José Pliya, « Monsieur, Blanchette et le Loup ». Hier, dans la grande salle du Fitheb, cette pièce a été présentée au public. En effet, « Monsieur, Blanchette et le Loup » est une nouvelle création de José Pliya, inspirée de « La chèvre de Monsieur Seguin » d’Alphonse Daudet. Cette création met en scène un « Monsieur » incarné par Marc Marchand, éleveur, propriétaire de belles chèvres au pelage varié qui n’avait pour objectif que de vivre heureux avec ses chèvres. Mais, « Monsieur » a pour voisin un « Loup » vagabond et très séducteur représenté par Philippe Villiers. Après la disparition miraculeuse de plusieurs de ses chèvres, « Monsieur » ramène d’un long voyage Blanchette, une vache pas comme les autres, représentée par Karine Pedurand. Pour sa sécurité, « Monsieur » emprisonne « Blanchette » à la maison. Mais, la soif de liberté a conduit cette dernière à la mort. A travers cette représentation aux essences coloniales, José Pliya se préoccupe de savoir s’il faut rester prisonnier et vivre, ou s’il faut être libre et prendre le risque de la mort. A cet effet, il affirme : « Un conte, c’est des symboles. Chaque imaginaire a la latitude d’interpréter ce qu’il voit ». Ainsi, de la nature des vêtements à la couleur de la peau des acteurs, tout revêt un code linguistique. Selon l’auteur, ce récit, bien que vivant, est réservé aux enfants. « Le public n’a pas été un partenaire du jeu parce que c’est un spectacle pour les enfants, et la majeure partie du public était constitué des adultes », fait-il remarquer. D’un autre côté, José Pliya se dit satisfait de cette représentation qu’il tenait à faire dans son pays natal depuis un bon moment. Notons que ce spectacle sera reproduit ce jour, au lieu retenu pour le festival à Togbin.
Cyrille LIGAN (Coll.)

31-03-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La destination Bénin en chantier !
26-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du concret dans le Pag volet tourisme, pour ceux qui en exigent, bientôt, il y en aura. De cinq pôles touristiques majeurs et de la cité lacustre (...) Lire  

Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir (...)
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Interview avec le Pdt de l’Ugdo Christophe Chodaton : « …Ouidah a (...)
21-09-2017, Alassane AROUNA
Le 23 août 2017, sous la bannière de l’Ugdo-France, la communauté béninoise a commémoré à la Porte du Non-Retour à (...)  

Après un séjour en Chine : Catilina Tossou peint les réalités (...)
18-09-2017, La rédaction
voyager à travers l’Afrique et la Chine. Telle est la sensation que faisaient ressortir les tableaux de Elon-m (...)  

Spectacle de chorégraphie « Donkpèvou : Moi ado ! » : La compagnie (...)
18-09-2017, La rédaction
Tels des voyageurs dans un train, les spectateurs de l’Institut Français de Cotonou ont vécu une diversité de danses (...)  

Promotion des métiers d’art et culture au Bénin : Atelier de (...)
30-08-2017, Isac A. YAÏ
Le ministre du tourisme et de la culture Ange N’koué a organisé ce mardi 29 août 17 un atelier de validation des (...)