Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Opération « Tous à Togbin » : Un espace pour les handicapés moteurs au Fitheb 2016

La grande salle de l’Ecole internationale du théâtre du Bénin (Eitb) a abrité hier l’opération « Tous à Togbin » initiée dans le cadre de la 13è édition du Festival international du Théâtre du Bénin. A l’occasion, la compagnie « Coco Théâtre » a présenté le spectacle ‘’Gbè, tic-tac à la rue des pingouins’’.

Les handicapés moteurs ont désormais droit au chapitre dans le cadre de l’édition 2016 du Fitheb. Hier, à l’Ecole internationale du théâtre du Bénin, Anicet Adanzounon a mis en scène une pièce intitulée « Gbè, tic-tac à la rue des pingouins ». A travers ce théâtre monogramme de 55 minutes présenté par Sofiath Bello, le metteur en scène a su toucher la sensibilité du public.’Gbè, tic-tac à la rue des pingouins’’ pose la question de l’identité de l’être humain. « Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Que voulons-nous ? » Autant d’inquiétudes auxquelles le public a certainement trouvé des réponses après avoir suivi cette représentation. A travers ce spectacle, c’est aussi les langues nationales qui sont valorisées.
Sofiath, un talent en reconstruction
Tout le monde était ému par la représentation de Sofiath. Certains ont même coulé des larmes. En réalité, Sofiath Bello est une danseuse professionnelle qui se reconvertit. « Elle a fait le ballet national avant de devenir handicapé moteur il y a deux ans. Suite à son accident, j’ai décidé de travailler avec elle. Et compte tenu de son état et des moyens financiers dont je disposais, c’est dans son salon que le spectacle a été créé », a expliqué Anicet Adanzounon. A en croire le directeur du Fitheb, Erick Hector Hounkpè qui a rencontré l’artiste depuis 2006 dans le cadre du Fitheb, Sofiath est une danseuse professionnelle dont l’instrument principal a été abîmé. Cette reconversion est le résultat d’un surpassement de soi. « J’ai pris trois mois pour travailler avec elle afin de ramener la puissance énergétique théâtrale dans son sang ; afin de lui montrer qu’avec son seul pied, elle peut beaucoup. Elle a eu confiance et ça a marché », a-t-il ajouté. En effet, la compagnie « Coco théâtre » a été créée pour perfectionner et promouvoir les performances théâtrales des handicapés.
Cyrille LIGAN (Coll.)

31-03-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)  

Entretien avec l’artiste Ezéchiel Akomowo « Le slam guérit, le (...)
1er-06-2017, La rédaction
Ezéchiel Akomowo alias Satyre la rime plate, est un artiste slameur écrivain poète. Il est le président du projet « (...)  

Rencontre mensuelle de la Culture : La mise en affermage du parc (...)
29-05-2017, La rédaction
Comme à l’accoutumée, la rencontre mensuelle de la culture qui se tient chaque dernier samedi du mois, était à son (...)  

Eric Hector Hounkpè à propos de ‘’Tous au Fitheb’’ « …Il faut faire (...)
23-05-2017, La rédaction
Dans le souci de faire connaître au public béninois, le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), et de faire (...)