Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Organisation du Hadj 2015 : Le plaidoyer d’un convoyeur de pèlerins

JPEG - 67.8 ko

Si l’organisation du Hadj 2016 a été un succès, sous la houlette du Nouveau départ, et que celui de 2017 se prépare activement, le pèlerinage de 2015 laisse encore de mauvais souvenirs pour beaucoup. Le dernier Hadj organisé par le régime Yayi sous la coordination de l’ex ministre des affaires étrangères Saliou Akadiri a connu des insuffisances qui ont affecté plusieurs acteurs et pèlerins. Au nombre de ceux-ci, figurent 129 pèlerins qui bien qu’ayant rempli les formalités d’usage, n’ont pu se rendre à la Mecque en Arabie Saoudite. En effet, ces pèlerins devraient être convoyés par El Hadj Mama Sambo qui n’a pu honorer, pour diverses raisons, son engagement. Les victimes réclament alors leurs sous.
Accusé, Mama Sambo compte sur la volonté du chef de l’Etat Patrice Talon et du Ministre Aurelien Agbénonci pour que les responsabilités soient situées afin qu’il soit lavé de tout soupçon. Pour le convoyeur, l’Etat étant une continuité, le Ministre des affaires étrangères doit œuvrer pour que les 129 pèlerins entrent en possession de leurs sous. « Je souhaite que l’autorité compétente impliquée dans l’organisation du Hadj joue convenablement sa partition pour que de pareilles situations ne se reproduisent », a dit El Hadj Mama Sambo. Il souhaite que le Chef de l’Etat réclame le rapport de l’organisation du Hadj 2015, qui, dit-il, est inexistant. Il dédouane le Gouvernement Talon et accuse celui de Yayi, puis exige qu’on lui rétrocède les fonds engloutis. Sous la pression des 129 pèlerins qui sont laissés sur le carreau en 2015 et qui estiment qu’il a détourné leurs sous, Mama Sambo espère une prompt du Gouvernement Talon.
Richard AKOTCHAYE (Coll.)

21-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Père Clément Marie Bonou au sujet de la fête de Toussaint : « La (...)
31-10-2018, La rédaction
Les chrétiens catholiques célèbrent demain les saints et le2 prochain les défunts. Deux fêtes qui se suivent sans pour (...)  

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)