Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion de la musique traditionnelle au Bénin : Akpohounkè réédite le Festival Hanlissa ce 23 août

JPEG - 146 ko
Aubin Akpohounkè, initiateur du festival

L’édition 2015 du festival Hanlissa aura bel et bien lieu le 23 août prochain, au stade de l’amitié de Kouhounou à Cotonou. A travers une conférence de presse qu’il a donnée ce mercredi 05 août, l’animateur de l’émission Hanlissa et promoteur de ce festival, Aubin Akpohounkè a tenu à confirmer l’information. Et pour cette édition, c’est la doyenne de la musique féminine du Bénin Sophie Aguidigbadja de son nom d’artiste “Edia Sophie’’ qui sera à l’honneur, a-t-il confié. Autour d’elle, seront présentes une dizaine d’anciennes gloires de la musique traditionnelle venues de l’ensemble du territoire national, pour offrir un spectacle de taille aux mélomanes. À en croire Aubin Akpohounkè, le public aura l’occasion ce 23 août de s’offrir un moment unique d’extase en compagnie des mélodies d’artistes très rares sur la scène musicale. Motif pour lequel il invite le public à effectuer massivement le déplacement du stade de l’amitié ce jour-là.
Il faut rappeler que le festival Hanlissa a pour vocation de promouvoir et de valoriser la musique et les danses traditionnelles du Bénin. “Nous avons créé le Festival Hanlissa parce que nous avons constaté que sur la plupart des événements culturels, les artistes de la musique traditionnelle, surtout les anciennes gloires sont oubliées’’, a-t-il souligné. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’émission Hanlissa a été initiée. Et à travers elle, le promoteur Aubin Akpohounkè ne ménage aucun effort pour aller à la recherche de cette catégorie d’artistes en vue de sa promotion.
Notons que Edia Sophie, née en 1938, est la toute première chanteuse du Bénin. Souffrante depuis 2008 sous le poids de l’âge, elle jouit actuellement d’une santé qui, à en croire Aubin Akpohounkè, garantit sa présence effective le 23 août prochain au stade de l’amitié de Kouhounou. Les amoureux de la bonne musique y sont donc vivement conviés.

7-08-2015, Eustache f. AMOULE


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Après un séjour en Chine : Catilina Tossou peint les réalités (...)
18-09-2017, La rédaction
voyager à travers l’Afrique et la Chine. Telle est la sensation que faisaient ressortir les tableaux de Elon-m (...)  

Spectacle de chorégraphie « Donkpèvou : Moi ado ! » : La compagnie (...)
18-09-2017, La rédaction
Tels des voyageurs dans un train, les spectateurs de l’Institut Français de Cotonou ont vécu une diversité de danses (...)  

Promotion des métiers d’art et culture au Bénin : Atelier de (...)
30-08-2017, Isac A. YAÏ
Le ministre du tourisme et de la culture Ange N’koué a organisé ce mardi 29 août 17 un atelier de validation des (...)  

Finale du jeu-concours ’’GBE CE NYO’’ : Agbangnizoun enlève le (...)
28-08-2017, Géraud AGOÏ
La 1ère édition du tournoi de célébration de la culture et de la langue fongbé dénommé ’’Gbé ce nyo’’, a révélé le samedi (...)