Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion de la musique traditionnelle au Bénin : Akpohounkè réédite le Festival Hanlissa ce 23 août

JPEG - 146 ko
Aubin Akpohounkè, initiateur du festival

L’édition 2015 du festival Hanlissa aura bel et bien lieu le 23 août prochain, au stade de l’amitié de Kouhounou à Cotonou. A travers une conférence de presse qu’il a donnée ce mercredi 05 août, l’animateur de l’émission Hanlissa et promoteur de ce festival, Aubin Akpohounkè a tenu à confirmer l’information. Et pour cette édition, c’est la doyenne de la musique féminine du Bénin Sophie Aguidigbadja de son nom d’artiste “Edia Sophie’’ qui sera à l’honneur, a-t-il confié. Autour d’elle, seront présentes une dizaine d’anciennes gloires de la musique traditionnelle venues de l’ensemble du territoire national, pour offrir un spectacle de taille aux mélomanes. À en croire Aubin Akpohounkè, le public aura l’occasion ce 23 août de s’offrir un moment unique d’extase en compagnie des mélodies d’artistes très rares sur la scène musicale. Motif pour lequel il invite le public à effectuer massivement le déplacement du stade de l’amitié ce jour-là.
Il faut rappeler que le festival Hanlissa a pour vocation de promouvoir et de valoriser la musique et les danses traditionnelles du Bénin. “Nous avons créé le Festival Hanlissa parce que nous avons constaté que sur la plupart des événements culturels, les artistes de la musique traditionnelle, surtout les anciennes gloires sont oubliées’’, a-t-il souligné. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’émission Hanlissa a été initiée. Et à travers elle, le promoteur Aubin Akpohounkè ne ménage aucun effort pour aller à la recherche de cette catégorie d’artistes en vue de sa promotion.
Notons que Edia Sophie, née en 1938, est la toute première chanteuse du Bénin. Souffrante depuis 2008 sous le poids de l’âge, elle jouit actuellement d’une santé qui, à en croire Aubin Akpohounkè, garantit sa présence effective le 23 août prochain au stade de l’amitié de Kouhounou. Les amoureux de la bonne musique y sont donc vivement conviés.

7-08-2015, Eustache f. AMOULE


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Interview avec Serge Dèfodji, Président de l’Ong Jcrd : « …Il va (...)
17-11-2017, La rédaction
Serge Dèfodji est web activiste, faiseur d’opinion, Président l’Association ‘’Jeunesse consciente pour la relève de (...)  

Interview avec le Pdt de l’Ugdo Christophe Chodaton : « …Ouidah a (...)
21-09-2017, Alassane AROUNA
Le 23 août 2017, sous la bannière de l’Ugdo-France, la communauté béninoise a commémoré à la Porte du Non-Retour à (...)  

Après un séjour en Chine : Catilina Tossou peint les réalités (...)
18-09-2017, La rédaction
voyager à travers l’Afrique et la Chine. Telle est la sensation que faisaient ressortir les tableaux de Elon-m (...)  

Spectacle de chorégraphie « Donkpèvou : Moi ado ! » : La compagnie (...)
18-09-2017, La rédaction
Tels des voyageurs dans un train, les spectateurs de l’Institut Français de Cotonou ont vécu une diversité de danses (...)