Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Realisation d’œuvres d’art : L’expression de la pensée par des objets

L’atelier commun du Centre de Promotion de l’Artisanat (Cpa) de Cotonou est un véritable temple où artistes et artisans s’attellent à donner forme à leurs pensées. Compte tenu de l’inspiration qui lui a donné naissance, de la durée de sa réalisation ou de la couleur que l’artiste lui imprime, l’œuvre d’art recouvre une signification particulière. Ainsi, elle se révèle comme un important moyen de communication.

JPEG - 105.9 ko

Loin d’être de simples objets, les œuvres d’art sont porteuses d’un message précis. Déjà tôt le matin, les artistes et artisans de l’Atelier Commun du Cpa ainsi que ceux d’autres centres se mettent à l’œuvre soit pour donner corps à leurs pensées, soit pour finaliser leurs produits. De la sculpture la plus géante au porte-clé le plus petit, tout revêt un sens particulier. « La plupart de nos œuvres ont une signification ayant rapport avec les sujets de la vie quotidienne » explique Sihou, un artisan du Cpa. « Les artistes ont quelque chose à dire. Ils réfléchissent et disent beaucoup de choses par leurs œuvres », déclare Théodore, un artiste. Les sujets abordés par ces artistes à travers leurs œuvres sont entre autres l’amour, le chômage, la pauvreté, la sagesse, la détermination, le courage, l’acculturation, l’intelligence, etc. Il est donc clair que mis à part leur beauté, les œuvres d’art sont avant tout des objets expressifs.

Le fruit de l’inspiration
Les œuvres d’art sont réalisées grâce à une force soudaine qui pousse les artistes/artisans à imaginer et créer. La majorité de ces œuvres sont le fruit d’une forte inspiration. « Il faut avoir une inspiration pour commencer. On ne se met pas à créer pour le plaisir », a affirmé Simon, un artisan. Toujours, a-t-il dit, « L’inspiration peut prendre forme sur des objets divers comme des tissus appliqués, des toiles, des tableaux, du cuir, de la poterie, du bois d’ébène, avec des teintures, ou encore, avec des objets de récupération ». Ainsi, dans le domaine artistique ou artisanal, l’art de traduire la pensée se concrétise de diverses manières. Pour sa part, l’artiste Marc Hodonou attribue à un tableau qui peint un village du nord Bénin où l’eau se retrouve à des dizaines de kilomètres l’expression de la misère. Procédant ainsi, les artistes peignent sur des tableaux la solitude, l’amour, le bonheur, etc. De même, les sculptures ne sont pas que de simples objets en finition. Elles ont elles aussi une signification. « La plupart de mes sculptures incarnent la sagesse », affirme un artiste de l’Atelier. A en croire Ferdinand Adandossossi, sculpteur, « une œuvre d’art représentant un homme au torse nu ayant une houe à l’épaule et une flèche à la main confirme bien l’adage ‘’la terre ne ment jamais’’. « On n’a pas besoin d’être intellectuel pour s’auto suffire », a-t-il dit. Aussi, pouvait-on voir des statuettes de la vierge Marie avec son fils Jésus en main exprimant l’amour maternel ; des sculptures ‘’des trois singes’’ qui ne veulent rien voir, rien entendre ni rien dire qui incarnent la sagesse ; des sculptures de vieux couples incarnant la longévité dans l’amour. Aussi, les œuvres produites par les tisserands ont elles une certaine valeur. Selon un artisan de cet atelier, qui a requis l’anonymat : « les toiles de jute ont une grande valeur. De surcroît, les tissus teintés sur lesquels sont tissés les emblèmes des rois symbolisent la vertu inébranlable à eux reconnue ». Par ailleurs, les couleurs utilisées ont également une signification particulière. Elles varient cependant d’un artiste à un autre. « Moi, j’utilise souvent du noir pour cirer mes sculptures parce que cela fait ressortir la qualité de l’ébène », a déclaré Ferdinand, artiste. Pour agencer les couleurs, il faut y être préalablement initié. « Je ne sais pas comment il faut mélanger les couleurs, c’est pour cela que je n’ai jamais osé prendre un pinceau », affirme Théodore, artiste. Cependant, les couleurs ne sont pas toujours choisies à dessein. « Pour les masques, je mets les couleurs que je veux », dit Marc. « Le tisserand tisse sur du fond blanc ou le fond qui lui plaît l’emblème des rois, étant donné que l’emblème est connu de tous et a déjà ses couleurs distinctives », a-t-il ajouté.
En outre, le message qui veut être véhiculé à travers l’objet est aussi déterminant dans le temps de sa réalisation. A cet effet, Ferdinand, artiste, la quarantaine environ fait remarquer que : « Le temps que l’artiste met pour réaliser une œuvre d’art dépend de la nature de l’article, de l’habileté de l’artisan et de l’importance du message qu’il veut passer à travers son produit ». Et c’est à juste titre que d’après lui, si l’inspiration est fluide, déjà dans un délai de trois jours, l’artiste finit la réalisation d’une œuvre en finition d’ébène. Produits à la main grâce à plusieurs instruments, les objets d’art recouvrent selon leur destination un sens autre que celui que l’artiste ou l’artisan entend leur donner. C’est le cas des chapeaux artisanaux, des colliers en perles, des pendentifs en dents de lion, des nappes de table, des habits en tissu teinté, des porte-clés artisanaux ou encore des cartes touristiques du Bénin. Marc précise à ce propos, « les cartes touristiques d’Afrique sont réalisées pour les touristes qui veulent un souvenir de leur passage en Afrique ». Toutefois, le sens de ces objets n’est pas perçu de cette manière par tous les clients. C’est d’ailleurs le cas de Lucien qui possède l’une de ces cartes chez lui. « Lorsque mes enfants verront quotidiennement cette carte, ils n’auront pas du mal à situer les pays d’Afrique », dit-il. Il importe donc de connaître la signification ou tout au moins le sens que l’artiste confère à l’œuvre avant de l’acquérir. Par contre, certains se procurent ces objets sans avoir une idée de ce qu’ils représentent. « Ça m’a fasciné et je l’ai acheté », avoue Bertrand, un touriste rencontré sur les lieux avec un tableau en vannerie en main. La méconnaissance du sens de ces objets d’art explique en partie le désintéressement de la population à l’égard de ces œuvres. Certains estiment que les œuvres d’art ne sont que des objets attrayants mais qui n’ont aucun intérêt. « Hormis leur beauté, les objets d’art n’ont aucun sens selon moi ; c’est pour cela que je ne m’intéresse pas à eux », déclare Rafiou Edibo, un citoyen. De même, Denise Kpoviessi ne s’approche pas des objets d’art parce qu’elle n’y voit aucun intérêt. Il faut donc dire que chaque objet a un sens et une signification précise lui est attribuée. Il est donc temps que la population sache ce que les objets d’art représentent afin qu’ils retrouvent les valeurs qui sont les leurs.
Cyrille Sèmako LIGAN (Stag)

30-07-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 420

Fête du Vodoun : Allada aux couleurs des rites et rythmes (...)
11-01-2017, La rédaction
La fondation Afriqu’Espoir et la cour royale d’Allada ont célébré le lundi dernier la fête du vodoun. C’était au palais (...)  

Réjouissances de fin d’année : La Dal offre un géant concert aux (...)
9-01-2017, Isac A. YAÏ
Les populations de la cité des Kobourou ont vécu l’un des plus grands évènements culturels de l’année. Parakou a vibré (...)  

Mtc : Une saison touristique orpheline de la culture
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Un tourisme orphelin de la culture ! C’est sans doute l’option du régime du nouveau départ. Sinon comment expliquer que (...)  

Festival international de Porto-Novo : Le colloque scientifique a (...)
5-01-2017, Karim O. ANONRIN
En attendant la cérémonie officielle d’ouverture prévue pour le samedi prochain au Stade Charles de Gaulle, le Festival (...)