Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Religion : La chorale Hanyé en pèlerinage à la Grotte Arigbo de Dassa

Dimanche 4 février 2018, s’est déroulée aux pieds de la Vierge Marie, la messe de clôture du pèlerinage national de la chorale Hanyé. Présidée par le père Jean Benoît Gnambode, recteur de la grotte Arigbo de Dassa-Zoumé et concélébrée par sept prêtres, la messe célébration a drainé plus de 2000 pèlerins.

JPEG - 324.8 ko

Du vendredi 2 au dimanche 4 février 2018,le site du pèlerinage marial de la Grotte Arigbo de Dassa-Zoumé a été pris d’assaut par un monde impressionnant des membres de la chorale Hanyé qui se sont donné rendez - vous aux pieds de la Vierge - Marie, Notre Dame d’Arigbo de la Paix de Dassa-Zoumé. Un rendez-vous qui se tient chaque année par cette chorale qui a choisi de faire l’apostolat de chant.
L’intercession auprès de Marie
Le père Benoît Gnambode a intercédé en faveur des dirigeants béninois afin qu’ils soient de bons, loyaux et fidèles serviteurs du peuple béninois, les bâtisseurs de l’unité et artisans de paix. Au cours de son homélie, il a attiré l’attention des pèlerins sur le rôle et la place de la Vierge Marie dans le mystère de la rédemption. Pour le recteur du sanctuaire marial de la Grotte d’Arigbo, la spécificité avec le pèlerinage marial de Notre Dame d’Arigbo est qu’on ne saurait éloigner la Vierge Marie de notre salut. Le père Gnambode a aussi ajouté que la Vierge Marie est pleine de bonté pour les riches et de miséricorde pour les pauvres. Elle qui, tout en étant l’étoile brillante de notre chemin, accompagne les voyageurs. Le père Gnambode a signifié aux pèlerins que la dette que nous avons envers la nature est l’amour du prochain. A l’en croire, Dieu n’est pas débiteur envers des chrétiens, c’est nous humains qui sommes débiteurs envers Dieu. Le père Gnambode a rappelé aux pèlerins qu’ils sont de l’église catholique romaine sous le Pape François et les évêques. C’est donc rechargé de grâce et de bénédictions que les pèlerins sont repartis de la Grotte mariale de Dassa avec certainement, l’engagement à naitre de nouveau pour accueillir et vivre la miséricorde de Dieu
Félix AGOHOUNGO

5-02-2018, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Quelle échéance pour la Cité ministérielle ?
23-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est la saison du lancement des grands travaux. Après deux ans et demi d’exercice du pouvoir, Patrice Talon est plus que jamais déterminé à marquer (...) Lire  

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)  

Festival des danses endogènes : Le patrimoine culturel immatériel (...)
15-10-2018, La rédaction
La place publique de Zogbo, appelée sato Zangbétô vali a accueilli samedi dernier la 6éme édition du festival des (...)