Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Résidence de création artistique à Parakou : Les plasticiens pour la sauvegarde de l’environnement

JPEG - 46.7 ko

« L’œil du plasticien pour sauver l’environnement ». Ainsi est intitulé le thème de la résidence de création artistique en public à Parakou. Initiée par la Fédération des Associations professionnelles des plasticiens et graphistes du Bénin (Faplag-Bénin) en partenariat avec l’Association culturelle Art Culture Tourisme Sans Frontière (Act-st), cette résidence a réuni les artistes plasticiens de Parakou à la place Bio Guerra, du 27 au 30 décembre dernier. A travers cette résidence, la Faplag-Bénin veut démontrer au public la capacité des artistes plasticiens à lutter pour la sauvegarde de l’environnement. « En effet, la protection de l’environnement consiste à prendre des mesures pour limiter, à défaut de supprimer l’impact négatif des activités de l’Homme sur son environnement. Au-delà de la simple conservation de la nature, il s’agit de comprendre le fonctionnement systémique, et éventuellement planétaire de l’environnement, d’identifier les actions humaines qui l’endommagent au point de porter préjudice aux générations actuelles ou futures, et de mettre en place les actions de correction. Cette action est donc à la fois scientifique, car elle nécessite de développer nos connaissances ; citoyenne puisque les décisions à prendre ont un coût pour les générations actuelles et un impact pour les générations futures ; politique car, les retombées d’une telle action sont forcément collectives et parfois planétaires », a expliqué Eric Georges Nougloi, responsable de Act-st. A l’en croire, cette résidence est une opportunité pour les artistes plasticiens de Parakou d’apporter leur contribution à la protection de l’environnement. « C’est une résidence qui donne l’occasion aux artistes créateurs de participer à la protection de l’environnement en communion avec le public. Notre souhait serait qu’au terme de la résidence, que les œuvres de Parakou soient primées. Aussi, souhaiterions-nous que les plasticiens de Parakou bénéficient de renforcement de capacités avant la prochaine édition de 2016 », a-t-il conclu.

5-01-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 510

Concert live itinérant dans les 77 communes : Richard Flash (...)
23-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le départ pour le grand tour musical du Bénin est prévu pour le 24 juin prochain. Et c’est la commune de Tori-Bossito (...)  

Boom du flux touristique avec E-Visa : 1000 visas délivrés à des (...)
11-05-2018, La rédaction
Deux semaines que la plate-forme E-visa est lancée et déjà 1000 visas sont délivrés à des demandeurs non exemptés. Un (...)  

Entretien avec Raïssa Gbédji sur son maxi single : « Ce maxi (...)
11-05-2018, Isac A. YAÏ
Ce vendredi 11 mai, l’artiste Raïssa Gbédji procédera au lancement de son maxi single. A travers un concert live, cette (...)  

Littérature : A la découverte de l’écrivain Rodrigue Atchaoué.
25-04-2018, La rédaction
Il est ressassé que nous lisons de moins en moins. Et la question qui surgit automatiquement est celle-ci : « est-ce (...)