Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sa majesté Ahotondji Sèvègni Gbaguidi, roi de Savalou « Les secrets de chaque divinité sont bien gardés et on attend le grand jour pour des démonstrations spectaculaires… »

Le roi de Savalou, sa majesté Ahotondji Sèvègni Gbaguidi se prononce ici sur l’intérêt que revêt la célébration du culte vodoun tous les 10 janvier de chaque année. Le Bénin étant le berceau du vodoun, sa Majesté pense que c’est une fierté nationale que de célébrer le culte de ses ancêtres.

JPEG - 127.6 ko

En tant que dignitaire et gardien de la tradition, que représente pour vous la célébration du Vodoun le 10 janvier ?
La fête du Vodoun est un grand événement. C’est très important pour moi car il s’agit d’honorer nos fétiches. Gardien de la tradition, je ne peux que m’en réjouir.

Comment s’organisent les couvents pour la réussite de cette fête à Savalou ?
L’événement est si important que les prêtres et prêtresses de toutes les divinités du Bénin viennent à Savalou pour y installer leurs couvents avant le grand jour.

Quelles sont les divinités qui seront à l’honneur ?
Il y aura un parterre de divinités parmi lesquelles : sakpata, zangbéto, sounhoué, thron, kouvito, … et bien d’autres.

Comment se passera la célébration, avec cette diversité de couvents et de divinités ?
Du moment où c’est la même croyance, il n’y a pas de problème entres les adeptes des divinités. La seule remarque est que les secrets de chaque divinité sont bien gardés et on attend le grand jour pour des démonstrations spectaculaires.

Comment gérez-vous la cohabitation avec les autres confessions religieuses, notamment à l’occasion d’une telle célébration ?
Il faut dire que chacun à sa croyance. Mais j’ai l’impression que les religions révélées ont peur de nous et nous évitent. A mon couronnement, j’ai regroupé les chefs des confessions religieuses, toutes croyances confondues pour leur expliquer que je n’ai de penchant pour aucune religion. Je suis le roi de Savalou, par conséquent, je suis le chef de tous. La belle preuve est que pour la fête de l’igname, j’ai été à l’église. Donc, ce sont les religions importées qui ont peur du Vodoun. La fête du 10 Janvier est ouverte à tout le monde et elles seront les bienvenues aux festivités.

Quels sont les moyens mis à disposition par le gouvernement pour la célébration de la fête du 10 janvier 2016 ?
C’est vraiment regrettable. Le gouvernement a mis à disposition seulement 10 millions pour l’organisation de cette fête dans tout le Bénin. Et c’est dans ces 10 millions que les missions, la sécurité, bref, tout ce qui a trait à l’évènement sera géré.

Quel est le thème sous lequel les prières seront adressées aux divinités cette année ?
‘’Implorer les ancêtres pour la paix au Bénin’’. Tel est le thème que nous avons retenu, parce que nous sommes à un moment très critique de l’histoire de notre pays, avec l’approche des élections.

Quelle sera la particularité de l’évènement ?
Tout ce que je peux vous dire est que le parrain de l’évènement est le Premier Ministre, Lionel Zinsou.

Quel appel à l’endroit des Béninois en général et des Savalois en particulier à quelques heures des festivités ?
J’invite la population de Savalou et tous les Béninois à cet évènement de grande envergure. Rappelons-nous que c’est notre culture. Le Bénin est le berceau du Vodoun. Donc, tenons-nous la main pour réussir cette célébration.

8-01-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Ministère de la culture : Urgence des réformes à l’Ensemble (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Guerre des clans, conflits d’attributions, népotisme, manque de visibilité... La liste n’est pas exhaustive. Très (...)  

Marcel Zounon, Directeur de l’Ensemble artistique national du (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Marcel Zounon, à quand remonte la création de l’Ensemble artistique national du Bénin ? L’Ensemble artistique national (...)  

Alougbine Dine : « … Qu’on arrête de faire du désordre à l’ensemble (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Quelles ont été les raisons de votre départ précipité de la tête du théâtre national ? On ne saurait dire qu’il y a eu un (...)  

Professeur Bienvenu Akoha : « Il faut organiser une journée de (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Comment concevez-vous le rôle de l’Ean ? La politique culturelle doit avoir une philosophie derrière et la (...)