Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Soupçons de mauvaise gestion au Bubédra : Des artistes dénoncent une fraude dans la redistribution des droits d’auteurs

La Fédération des Associations de Musiciens Traditionnels du Bénin (Famtb) doute de la gouvernance actuelle au sein du Bureau Béninois des Droits d’Auteurs (Bubédra). A travers un sit-in le vendredi dernier, ces artistes ont porté leurs soupçons et autres revendications à la connaissance des autorités de l’institution.

Les artistes regroupés au sein de la Famtb sont préoccupés par la mauvaise gestion des droits d’auteurs. En effet, certaines personnes auraient la possibilité d’émarger au Bubédra sans avoir la qualité d’artiste. De quoi frustrer la Famtb qui a saisi l’opportunité de la tenue du Conseil d’Administration pour mieux se faire entendre. « Nous exigeons que l’on retrouve à tout prix les artistes fictifs et que l’on sanctionne les auteurs et responsables des malversations opérées au Bubédra », a déclaré Jean Pierre Kiki Hountin, au nom de ses confrères mécontents. Cependant, il n’y a pas que cette question qui fâche les artistes. Il y avait aussi au menu de ce sit-in, ce que les manifestants appellent l’immixtion désagréable de certains responsables d’Associations dans cette affaire dont ils ne maitrîsent pas le contour et la nécessité que les musiciens traditionnels soient traités à la mesure de la loi de la majorité dans les prises de décisions concernant le Bubédra, notamment en ce qui concerne la désignation du Président du Conseil d’Administration. Les autres récriminations et doléances sont contenues dans une lettre adressée au Ministre en charge de la Culture, en date du 28 septembre 2015. Pour ces manifestants, la non satisfaction des revendications les obligerait à se lancer dans une lutte sans merci pour défendre leurs intérêts. Faut-il le souligner, la manifestation a été écourtée quelques instants après par l’intervention de la police.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

19-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Ministère de la culture : Urgence des réformes à l’Ensemble (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Guerre des clans, conflits d’attributions, népotisme, manque de visibilité... La liste n’est pas exhaustive. Très (...)  

Marcel Zounon, Directeur de l’Ensemble artistique national du (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Marcel Zounon, à quand remonte la création de l’Ensemble artistique national du Bénin ? L’Ensemble artistique national (...)  

Alougbine Dine : « … Qu’on arrête de faire du désordre à l’ensemble (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Quelles ont été les raisons de votre départ précipité de la tête du théâtre national ? On ne saurait dire qu’il y a eu un (...)  

Professeur Bienvenu Akoha : « Il faut organiser une journée de (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Comment concevez-vous le rôle de l’Ean ? La politique culturelle doit avoir une philosophie derrière et la (...)