Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tabaski 2015 : Les musulmans se conforment aux prescriptions

JPEG - 67.8 ko

La communauté musulmane du monde entier a célébré hier la fête de la Tabaski. Une fête consacrée à l’immolation de bêtes pour suivre les prescriptions d’Allah. Selon l’Imam Mouhamadou Souleymane, ce geste est posé en conformité à la sourate 108 (Al Kauthar) du Saint Coran. A cet effet, dans la matinée d’hier (aux environs de 9 heures), les fidèles musulmans de Sèmè Kraké se sont rendus à la place Eid. Après l’accomplissement des deux unités de prières (rakats) recommandées pour chaque Eid l’imam Souleymane qui a dirigé la prière a planté le décor en posant l’acte le plus qualifié pour la fête de la Tabaski. Il a immolé son mouton en présence des fidèles, leur donnant ainsi le top pour poser le même geste. Dans son sermon, l’imam a rappelé les qualités de bêtes qui sont recommandées. « Pendant la tabaski, d’abord, il est préférable que le fidèle immole un mouton ou une chèvre. Dans le cas contraire, le cabri est mieux que le bœuf. Et c’est pareil pour le chameau », a-t-il précisé. Pour l’islamologue Mouhamadou Sayaou, la fête de la Tabaski est une occasion pour se rapprocher de son seigneur. A ce sujet, l’Imam Mouhamadou Souleymane a invité les fidèles à fêter en suivant les recommandations et interdictions d’Allah. « En ce jour de fête, que tout le monde se réjouisse. Mais sachez qu’aucun acte illicite n’est licite ce jour et vice versa. Donc, que tout se fasse dans les normes de la religion », a-t-il indiqué. Cependant, les bêtes de la Tabaski peuvent être immolées jusqu’au troisième jour à compter du jour de l’Eid.
Ali MOUMOUNI

25-09-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Interview avec Serge Dèfodji, Président de l’Ong Jcrd : « …Il va (...)
17-11-2017, La rédaction
Serge Dèfodji est web activiste, faiseur d’opinion, Président l’Association ‘’Jeunesse consciente pour la relève de (...)  

Interview avec le Pdt de l’Ugdo Christophe Chodaton : « …Ouidah a (...)
21-09-2017, Alassane AROUNA
Le 23 août 2017, sous la bannière de l’Ugdo-France, la communauté béninoise a commémoré à la Porte du Non-Retour à (...)  

Après un séjour en Chine : Catilina Tossou peint les réalités (...)
18-09-2017, La rédaction
voyager à travers l’Afrique et la Chine. Telle est la sensation que faisaient ressortir les tableaux de Elon-m (...)  

Spectacle de chorégraphie « Donkpèvou : Moi ado ! » : La compagnie (...)
18-09-2017, La rédaction
Tels des voyageurs dans un train, les spectateurs de l’Institut Français de Cotonou ont vécu une diversité de danses (...)