Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tabaski 2015 : Les musulmans se conforment aux prescriptions

JPEG - 67.8 ko

La communauté musulmane du monde entier a célébré hier la fête de la Tabaski. Une fête consacrée à l’immolation de bêtes pour suivre les prescriptions d’Allah. Selon l’Imam Mouhamadou Souleymane, ce geste est posé en conformité à la sourate 108 (Al Kauthar) du Saint Coran. A cet effet, dans la matinée d’hier (aux environs de 9 heures), les fidèles musulmans de Sèmè Kraké se sont rendus à la place Eid. Après l’accomplissement des deux unités de prières (rakats) recommandées pour chaque Eid l’imam Souleymane qui a dirigé la prière a planté le décor en posant l’acte le plus qualifié pour la fête de la Tabaski. Il a immolé son mouton en présence des fidèles, leur donnant ainsi le top pour poser le même geste. Dans son sermon, l’imam a rappelé les qualités de bêtes qui sont recommandées. « Pendant la tabaski, d’abord, il est préférable que le fidèle immole un mouton ou une chèvre. Dans le cas contraire, le cabri est mieux que le bœuf. Et c’est pareil pour le chameau », a-t-il précisé. Pour l’islamologue Mouhamadou Sayaou, la fête de la Tabaski est une occasion pour se rapprocher de son seigneur. A ce sujet, l’Imam Mouhamadou Souleymane a invité les fidèles à fêter en suivant les recommandations et interdictions d’Allah. « En ce jour de fête, que tout le monde se réjouisse. Mais sachez qu’aucun acte illicite n’est licite ce jour et vice versa. Donc, que tout se fasse dans les normes de la religion », a-t-il indiqué. Cependant, les bêtes de la Tabaski peuvent être immolées jusqu’au troisième jour à compter du jour de l’Eid.
Ali MOUMOUNI

25-09-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Organisation du Hadj 2015 : Le plaidoyer d’un convoyeur de (...)
21-07-2017, La rédaction
Si l’organisation du Hadj 2016 a été un succès, sous la houlette du Nouveau départ, et que celui de 2017 se prépare (...)  

Adjogan : le rythme de la canne : L’héritage des Aïnonvi
21-07-2017, La rédaction
Autrefois canne à percussion, le adjogan s’est révélé au fil des jours un rythme exécuté dans les cours royales lors des (...)  

Au centre multicorps de Cotonou : Comédiens et danseurs dans (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La thématique est originale et les acteurs se retrouvent dans un nouveau rôle, une nouvelle expérience avec la (...)  

15 ans après son dernier passage au Bénin : Aïcha Koné replonge le (...)
5-07-2017, La rédaction
Le temps n’est vraiment pas clément ce samedi soir. Mais pour l’amour de la musique et surtout pour la diva Aïcha (...)