Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


3ème congrès statutaire du Cad : Me Lionel Agbo de retour sur la scène politique

JPEG - 109.1 ko

Me Lionel Agbo n’a pas fait la langue de bois samedi dernier à l’occasion du 3ème congrès statutaire du Congrès africain des démocrates (Cad), au sujet de sa vie privée, de l’actualité politique nationale et des prochaines joutes électorales. En présence de différentes personnalités politiques telles que l’He Candide Azannaï, le Prof Antoine Détchénou, Richard Sènou, Houdou Ali et surtout les jeunes fortement mobilisés pour la circonstance, Me Lionel Agbo rompt le silence. Pour lui, malgré le verdict rendu par la Cour d’Appel de Cotonou qui le blanchit des différentes accusations portées contre lui par le Président de la République Boni Yayi en janvier 2013, il ‘’fait toujours l’objet d’une filature constante par des individus qui ne peuvent qu’être à la solde du pouvoir.
Toujours à ce congrès, Lionel Agbo a fait des propositions qui, selon lui, marqueraient un nouveau départ dans le processus démocratique du Bénin. D’entrée, il pense que le Bénin est trop petit pour avoir plus de 200 partis politiques, et donc une multitude de candidatures pour l’élection présidentielle de 2016. A ce sujet, il appelle à une mobilisation générale afin qu’on en vienne à deux ou trois grands partis. « Nous appelons de toutes nos forces à un regroupement des forces politiques, et pourquoi pas à des primaires au sein desdits regroupements pour dégager trois ou quatre candidats et éviter ainsi une kyrielle de candidatures sans projets de société viables », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il préconisé que le prochain quinquennat puisse être placé sous le sceau d’une transition marquée par une assise nationale pour repenser les grandes idées qu’il a émises.

31-08-2015, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En faillite ! Le débat sur le projet de loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990 l’est. A peine lancé, est-il déjà frappé par le (...) Lire  

Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans le vif du sujet !
20-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Etape Hémicycle !
16-03-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2010

Session extraordinaire pour la révision de la Constitution : Ce (...)
22-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le suspense reste entier quant à l’issue que peut connaître la demande formulée par le chef de l’Etat de voir étudier (...)  

Non reconnaissance du Comité consensuel transitoire : Anjorin (...)
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
A travers une conférence de presse qu’il a donnée lundi dernier au siège de la Fédération béninoise de football à (...)  

Opération de libération des espaces publics : Toboula, fermeté et (...)
21-03-2017, Gérard GANSOU
Signé du ministre du cadre de vie et du développement durable, le communiqué en date du 17 mars relatif aux exactions (...)  

Révision de la Constitution : Le ‘’Oui’’ mitigé de Gilbert (...)
21-03-2017, La rédaction
Les langues se délient progressivement au sujet du projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990, (...)