Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


3ème congrès statutaire du Cad : Me Lionel Agbo de retour sur la scène politique

JPEG - 109.1 ko

Me Lionel Agbo n’a pas fait la langue de bois samedi dernier à l’occasion du 3ème congrès statutaire du Congrès africain des démocrates (Cad), au sujet de sa vie privée, de l’actualité politique nationale et des prochaines joutes électorales. En présence de différentes personnalités politiques telles que l’He Candide Azannaï, le Prof Antoine Détchénou, Richard Sènou, Houdou Ali et surtout les jeunes fortement mobilisés pour la circonstance, Me Lionel Agbo rompt le silence. Pour lui, malgré le verdict rendu par la Cour d’Appel de Cotonou qui le blanchit des différentes accusations portées contre lui par le Président de la République Boni Yayi en janvier 2013, il ‘’fait toujours l’objet d’une filature constante par des individus qui ne peuvent qu’être à la solde du pouvoir.
Toujours à ce congrès, Lionel Agbo a fait des propositions qui, selon lui, marqueraient un nouveau départ dans le processus démocratique du Bénin. D’entrée, il pense que le Bénin est trop petit pour avoir plus de 200 partis politiques, et donc une multitude de candidatures pour l’élection présidentielle de 2016. A ce sujet, il appelle à une mobilisation générale afin qu’on en vienne à deux ou trois grands partis. « Nous appelons de toutes nos forces à un regroupement des forces politiques, et pourquoi pas à des primaires au sein desdits regroupements pour dégager trois ou quatre candidats et éviter ainsi une kyrielle de candidatures sans projets de société viables », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il préconisé que le prochain quinquennat puisse être placé sous le sceau d’une transition marquée par une assise nationale pour repenser les grandes idées qu’il a émises.

31-08-2015, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)