Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


A une semaine de son investiture : Comment Talon prépare la diplomatie de la Rupture

JPEG - 195.6 ko

Sept jours encore et Patrice Talon serait investi président de la République. Félicité au soir du 20 mars dernier par son challenger Lionel Zinsou avant même les grandes tendances de la Cena et les résultats provisoires de la Cour constitutionnelle, le porte-étendard de la coalition de la Rupture s’impatiente. Pressé de s’attaquer aux nombreux chantiers inclus dans son projet de société pour un Nouveau départ, le nouvel homme fort du Bénin anticipe déjà sur un certain nombre d’activités qui l’attendent au lendemain de son investiture.
Négociations poussées pour la formation de son premier gouvernement, prises de contact avec des chefs d’Etat de la sous-région et des personnalités…Patrice Talon gère avec méthode et enthousiasme la période pré-investiture. Ainsi, était-il dans la matinée du lundi dernier du côté de Lomé pour un tête-à-tête avec le président Faure Gnassingbé du Togo avant de s’envoler pour la France où au nombre des personnalités rencontrées, il y a le président Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire. Proclamé définitivement élu hier par la Cour constitutionnelle, Patrice Talon ne s’en arrêtera pas en si bon chemin. Des indiscrétions sur son agenda font état d’autres visites programmées pour les prochaines heures à des présidents de la sous-région notamment à Dakar au Sénégal. En somme, la diplomatie de la Rupture se prépare méthodiquement par le président élu et futur première personnalité du Bénin.
Toujours pour une gestion optimale de la période pré-investiture et ceci, pour ne pas perdre une minute dans l’accomplissement de la mission que le peuple lui a confiée, Patrice Talon n’attend que le 6 avril pour dévoiler son gouvernement. Cela veut dire qu’au lendemain du second tour, le compétiteur-né s’est mis à la tâche pour la formation de son équipe gouvernementale. Entre négociations avec ses alliés du second tour pour un retour de l’ascenseur, définition de l’ossature du gouvernement, du meilleur profil pour chaque poste ministériel, Patrice Talon n’a pas chômé. Et tout porte à croire, au vue de la détermination dont fait montre le président élu du Bénin pour aller vite de l’avant, que les sept jours qui le séparent du 6 avril prochain risquent d’être très longs pour lui.

31-03-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Langage de vérité et énième soutien inconditionnel à Talon et à ses réformes, signés Me Adrien Houngbédji. Une fois de plus, le président du Parti du (...) Lire  

En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en (...)
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Un discours précis, concis et bien structuré
23-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Code de l’information et de la communication au Bénin L’intégralité (...)
17-01-2017, La rédaction
Le député Eric Houndété, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, 7ème législature, estime que le Code de l’information (...)  

Affrontements entre les fidèles de Banamè et les populations (...)
17-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le député Louis Vlavonou, a introduit le jeudi dernier, une question d’actualité au gouvernement au sujet de (...)  

* Accusé de mauvaise gestion à la mairie de Ouidah : Des (...)
17-01-2017, La rédaction
Ça grogne au conseil communal de Ouidah ! Le collectif des conseillers communaux protestent contre la gestion de (...)  

Réforme du système partisan au Bénin : Houngbédji n’exclut pas la (...)
16-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le Parti du renouveau démocratique (Prd) n’exclut pas sa fusion avec d’autres formations politiques pour la création (...)