Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affaire Léhady Soglo : Le Sg/Synapolice Clément Akiyè mis aux arrêts de rigueur

JPEG - 311.1 ko

Les sanctions continuent de tomber suite aux légèretés constatées dans la conduite de l’affaire de perquisition du domicile de Léhady Soglo. Le Secrétaire Général du Syndicat national de la police du Bénin (Synapolice) Clément Akiyè a été mis aux arrêts de rigueur pour léthargie et légèreté dans l’exécution de la mission de surveillance du domicile de l’ex maire de Cotonou, Léhady Soglo. Ce sous-officier de la police nationale est en réalité rattaché à la Direction des services de liaison et de la documentation (Dsld), c’est-à-dire les renseignements généraux. En cette qualité, il devrait assurer la conduite de la mission de filature du désormais maire de Cotonou, dont le domicile devrait être perquisitionné suite à la procédure d’enquête judiciaire engagée à son encontre pour destruction de valeurs inactives. Léhady Soglo étant ‘’porté disparu’’ depuis quelques jours, le fonctionnaire de police chargé de « le surveiller » Clément Akiyè a été sévèrement sanctionné. Tout comme le commissaire principal Séraphin Zogo, patron de l’ex Brigade économique et financière (Bef), il écope de 60 jours d’arrêts de rigueur et purge la sanction à la Brigade anti criminalité (Bac) de Cotonou.
L’inspecteur de police Clément Akiyè connaitra sans doute un retard dans le port de son prochain galon, s’il n’était pas radié après sa traduction en Conseil de discipline qui statuera sur son sort. Car, pour la hiérarchie policière et le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, c’est une faute grave. Le Sg/Synapolice est suspecté de complicité avec Léhady Soglo pour refus de la manifestation de la vérité. Aussi, en tant qu’agent détaché à la Dsld, le sous-officier de police Clément Akiyè ne peut exercer aisément son rôle de Sg/Synapolice. L’agent de renseignement ne devant pas être connu de tous, le syndicaliste s’expose beaucoup plus dans les médias, dans le dessein de défendre sa corporation. L’idéal aurait été qu’il suspende ses activités de secrétaire général de la Synapolice. Emporté par l’affaire Léhady Soglo du nom du désormais ex maire de la ville de Cotonou, l’inspecteur de police Clément Akiyè risque gros pour sa carrière.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

4-08-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)  

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe La situation se (...)
22-11-2017, La rédaction
Laurent Mètognon ne s’est pas toujours tiré d’affaire. Interpellé puis gardé à vue depuis la semaine écoulée dans le (...)  

Nominations politiques et fantaisistes à la mairie de Tanguiété : (...)
22-11-2017, La rédaction
L’ambiance est délétère à la mairie de Tanguiéta. Les conseillers communaux sont en porte-à-faux avec les dernières (...)