Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Alimi Odoun, Président du parti les Transformateurs du Bénin : « J’invite les députés à voter en l’état le nouveau code électoral »

JPEG - 59.6 ko

Aux grands maux, les grands remèdes dit-on. Les réformes pour le renforcement de la démocratie, notamment les amendements du code électoral s’imposent. C’est du moins l’avis de Alimi Odoun, qui dans un entretien exclusif a salué les innovations contenues dans le code électoral, adopté par la commission des lois, il y a une semaine. Ainsi, pour le Président du parti des Transformateurs du Bénin, contrairement à ce qui se dit dans l’opinion, ce n’est pas exagéré les 250 millions de Fcfa exigés des candidats à la présidentielle. Le triste spectacle enregistré lors de la présidentielle de 2016 avec un record de candidatures devra être conjugué au passé.
Dans le même temps, le nouveau code électoral prévoit de rehausser les cautions pour les législatives. Et ce n’est pas anodin si l’on demande aux listes de payer 200 millions de Fcfa. « C’est aussi une manière de susciter la solidarité entre les candidats d’une même liste. Quand on est vraiment organisé, à peine chacun payera 2 millions de Fcfa », a-t-il souligné. Sur un autre volet, Alimi Odoun salue l’introduction d’un quota de 15% du suffrage national avant l’obtention d’un siège. « Les députés ne sont pas élu pour aire culturelle ou ethnique. Ce sont des élus du peuple et pour conséquent, ils se doivent de mouiller le maillot partout besoin sera », a-t-il ajouté.
Avec l’exigence d’une citoyenneté exemplaire et qui promeut toutes les dispositions qui exigent que tout citoyen soit en règle avec le fisc de son pays. Le Président du parti des transformateurs du Bénin, les députés du Bmp doivent tenir droits dans leurs bottes et faire passer le code électoral en attende d’être voté : « Nous sommes en accord avec l’exigence d’une citoyenneté exemplaire et qui promeut toutes les dispositions qui exigent que tout citoyen soit en règle avec le fisc de son pays »
Le parti des transformateurs du Bénin est parfaitement d’accord avec l’exigence d’un quitus fiscal, preuve d’une citoyenneté exemplaire et qui promeut toutes les dispositions qui exigent que tout citoyen soit en règle avec le fisc de son pays. « J’invite les députés à voter en l’état le nouveau code électoral », a conclu Alimi Odoun, qui espère que les députés pourront offrir au peuple un code électoral digne du nom, qui renforce la démocratie.
Richard AKOTCHAYE

17-08-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)