Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Alternance démocratique en Afrique : Les leçons de la présidentielle gabonaise

JPEG - 380.6 ko

Irrégularités flagrantes. Des candidats qui s’autoproclament élus avant les résultats des institutions compétentes. Contestations électorales et émeutes dans les rues. Le Gabon n’a pas fait exception aux présidentielles en Afrique où le vainqueur est connu d’avance et où la transparence dans les urnes est un leurre. Tchad, Congo, Niger…A force de suivre les différents processus pour l’élection des présidents en Afrique, on finit par se résoudre que l’ex président français Jacques Chirac a raison d’affirmer que la démocratie est un luxe pour l’Afrique. Et si après 26 ans de pratique démocratique, la peur de l’alternance et de perdre le pouvoir continue de hanter des dirigeants sur le continent noir, c’est la preuve qu’au Bénin, l’une des rares exceptions en la matière, le peuple a réussi à imposer un état d’esprit à ses leaders.
Loin du vaudeville électoral où les ‘‘bêtes sauvages’’ n’ont que faire de la vérité des urnes, le Bénin démocratique confirme sa maturité. Le Général Mathieu Kérékou (par deux fois), Nicéphore Soglo et Boni Yayi ont remis les clefs de la Marina à des successeurs élus. Les institutions en charge des élections, indépendantes dans le vrai sens du terme, ont joué leur partition. Au Bénin, la tradition de l’alternance par les urnes s’est imposée. Les élections chaotiques qui se succèdent sur le continent en rajoutent à son prestige. Et des lauriers lui seront à chaque fois dressés, si cette succession de cafouillages ne connaît pas son épilogue en terre africaine.
Car, dans la plupart des pays africains, en dépit des promesses des candidats, avant les joutes électorales, de respecter la voix des urnes, l’alternance est étouffée. Ceci, non pas parce que les électeurs l’auront voulu. Mais parce que des gouvernants au lieu d’accepter leur défaite, choisissent de s’imposer au peuple. Dans ce contexte dommageable, il va sans dire que la grande pression sur les Béninois est d’entretenir la flamme démocratique qui fait jusqu’ici leur fierté. Toutefois et en dépit de quatre alternances sous l’ère du renouveau démocratique, le peuple, les institutions et la classe politique ont encore tout à prouver. Alors au Bénin, veillons pour que la démocratie enviée soit.

1er-09-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)  

8ème édition de la Circaf : Le Bénin au cœur des enjeux du (...)
1er-12-2016, La rédaction
Ça y est ! Tout est prêt. Du 6 au 8 décembre prochain aura bel et bien lieu au Bénin Marina Hôtel, la 8ème édition de la (...)  

Conseil des ministres du 30 novembre 2016 : Le gouvernement (...)
1er-12-2016, La rédaction
Le Conseil des ministres d’hier a encore pris plusieurs décisions qui vont impacter durablement notre économie et (...)