Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Amoussou Bruno sur l’ORTB : « Talon doit poursuivre la lutte contre l’impunité politique »

JPEG - 146.8 ko

Depuis l’élection du président Patrice Talon à la tête du Bénin, il est confiné dans un silence qui entretient la polémique. Acteur incontesté de la coalition de la Rupture, le président Bruno Amoussou était hier sur la télévision nationale pour faire le tour des questions qui agitent les débats. Au nombre de celles-ci, le « Renard » de Djakotomey a donné son point de vue sur la lutte implacable contre la corruption enclenchée par le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Pour Bruno Amoussou, les populations n’arrivent pas à sanctionner les élus (Présidents, Députés, Maires, Chef d’Arrondissement, etc) qui commettent des malversations financières. Sous le couvert politique, ils vont trouver refuge à l’Assemblée nationale afin de ne pas subir les rigueurs de la loi. « J’invite le président Talon à combattre l’impunité sous toutes ses formes, surtout, l’impunité politique », a-t-il martelé. A l’en croire, les auteurs de malversations financières doivent être poursuivis. Une exhortation pour enrayer un tant soit peu l’impunité. Il n’est plus question que des gens commettent des forfaits pour aller se cacher sous la bannière politique sans répondre de leurs actes. De ce fait, la lutte contre la corruption est désormais perçue comme une méthode fiable de corriger certaines façons de gérer les biens publics. Pour ce qui concerne le cas de ses trois collègues (Idrissou Bako, Valentin Djènontin et Atao Hinnouho), le président Amoussou Bruno garde ses réverses en attendant que la Commission parlementaire mise en place pour les écouter rende disponible son rapport. Il invite par ailleurs les populations à commencer par sanctionner les acteurs politiques, auteurs de malversations et demande au président Patrice Talon de ne pas baisser les bras.

4-07-2018, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)