Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Animation de la vie politique au Bénin : Le Front Souverain affiche son opposition à Patrice Talon

Dans le paysage politique béninois, toutes les formations politiques ne font pas allégeance au nouveau Président de la République, Patrice Talon. Se démarquant de nombre de partis politiques, le Front Souverain de Adolphe Codo annonce déjà sa volonté d’apporter sa contribution au développement du pays à travers une opposition constructive au nouveau régime.

La ruée observée depuis quelques jours vers le nouveau président, Patrice Talon n’émeut pas le Front souverain dirigé par Adolphe Codo. En effet, se démarquant de la majorité des mouvements et partis politiques, ce creuset annonce sa décision d’animer l’opposition au nouveau régime « parce que le programme de gouvernement du Président ne cadre pas avec la vision du Front souverain ». Animée par le désir d’incarner la nouvelle conscience dans la gestion des affaires publiques au Bénin et surtout de voir se concrétiser sa vision d’un Bénin doté de sa Langue, Monnaie et Armée (Vision LMA), cette formation politique a fait le choix d’animer une opposition active et constructive au nouveau régime dans sa conduite du Bénin. Pour Adolphe Codo, « les partis politiques ne doivent plus avoir pour seule trajectoire la mouvance présidentielle mais assurer la formation de la jeunesse à la lumière des idées qu’ils défendent ». C’est donc prenant appui sur ses convictions et surtout l’importance pour la démocratie béninoise d’être consolidée à travers une classe politique active, que le Front souverain a décidé de mener son combat en faveur du développement du Bénin à travers l’opposition au nouveau régime. Ce choix, loin de laisser entrevoir une riposte systématique à toute action menée par le président Talon, vise à nourrir le débat politique et porter des critiques constructives pour permettre, durant les cinq prochaines années, de pallier les insuffisances et assurer le développement harmonieux du Bénin.

29-03-2016, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)