Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Animation de la vie politique : Les Fcbe fidèles à Yayi se mobilisent

JPEG - 81.2 ko

Le prince de Tchaourou n’est pas ‘‘fini’’. Boni Yayi, leader incontesté des cauris, fait preuve de doigté dans la lecture de la situation sociopolitique nationale. L’homme ne restera pas longtemps indifférent à l’occupation du champ politique par les caciques du régime actuel qui, sous la curieuse couverture d’une vulgarisation du Pag, sont de jour comme de nuit dans les hameaux, à la rencontre de leurs militants.
Bientôt, le marquage sera à la culotte, surtout quand on sait que certains alliés d’hier, parlant des cauris, ont rejoint le camp de l’adversaire. Boni Yayi vient de débourser plusieurs millions de francs Cfa pour la cause. Incessamment, ses lieutenants vont descendre dans l’arène, pour tenter de mettre un terme à l’hégémonie des ‘’rupturiens’’. La bataille médiatique va laisser place au corps à corps sur le terrain. Seuls les disciples restés, à ce jour, fidèles au maître, ont été appelés à défendre les ‘’verts’’ dans cette jungle politique. Ainsi, après les nombreuses défections enregistrées, les Fcbe font le décompte, et vont à la rencontre des populations pour circonscrire le mal.

Maintenir le cap… un défi pour Yayi
Aux législatives de 2015, les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’étaient révélés comme la première force politique, et c’est à juste titre que l’ex chef d’Etat et sa troupe travaillent à ne pas descendre de ce piédestal. Car depuis, l’eau a coulé sous le pont, les cartes redistribuées après l’échec du candidat Lionel Zinsou à la présidentielle de 2016, et la forteresse cauris lézardée. Ainsi, le premier test grandeur nature pour les cauris, après Yayi, sera les législatives de 2019. Et bien entendu, l’homme de Tchaourou, loin d’une retraite politique forcée, espérée par certains alliés en quête de leadership, affiche sa détermination à conduire à bon port sa troupe.
Avec cette cagnotte mise à leur disposition, les Fcbe fidèles à Yayi, iront prêcher la bonne nouvelle, tacler leurs partenaires d’hier qui ont fait allégeance au président Patrice Talon, ainsi que les autres leaders de ces localités avec lesquels ils ne partagent pas la même conviction. C’est déjà la bataille pour les législatives qui s’annonce féroce. A travers cette tournée à l’intérieur du pays, les cauris défendront les idéaux de leur creuset politique, et surtout l’héritage de leur pasteur. Yayi passe à l’offensive et pour qui connaît l’homme, la bataille ne sera pas de tout repos. C’est dire qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours, avant de l’avoir tué.

28-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)