Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Appréciation du message à nation du Chef de l’Etat : Pour l’Honorable Dakpè Sossou, Talon a prononcé le meilleur discours de 2017

JPEG - 347.6 ko

Sidéré par le 2e discours sur l’état de la Nation de Patrice Talon, l’He Dakpè Sossou n’a pas tardé à réagir. Pour le député de la 18e circonscription électorale, « le Président Talon a présenté le meilleur discours de l’année 2017 ». C’est pour lui un discours qui présente un diagnostic approfondi des difficultés auxquelles font face les populations assorti de perspectives meilleures, au regard des actions prévues dans le Programme d’actions du Gouvernement. Et donc, dit-il, le Président Talon connait véritablement le Bénin, ses forces, ses faiblesses, et surtout les attentes des populations.
Dakpè Sossou se réjouit de la détermination du Chef de l’Etat à mener une lutte implacable contre la corruption et l’impunité. Il en veut pour preuves les réseaux de fraudes démantelés dans plusieurs structures de l’administration publique à la suite des audits, notamment à la Direction Générale des Impôts, la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb), à Bénin Télécoms Services S.A, à la Loterie Nationale du Bénin, la Sonapra, l’Onab, l’Ons, l’Onasa, et à la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss). Et quand Patrice Talon réaffirme son engagement et sa détermination à mener ce combat sans état d’âme, l’Honorable Dakpè Sossou affirme ne pouvoir que le soutenir pour endiguer ce fléau qui constitue un frein à l’essor économique de notre pays.
L’élu de la 18e circonscription électorale a aussi relevé dans le discours du Chef de l’Etat des actions majeures pour l’amélioration des conditions de vie des populations en 2018. C’est le cas des retombées attendues de l’accord triennal négocié entre le Bénin et le Fmi au titre de la facilité élargie de crédit, à l’appui de réformes économiques et financières, pour une amélioration des conditions de vie des populations. D’ailleurs, il retient de ce discours qu’à fin décembre 2017, le montant des dépenses sociales prioritaires est estimé à plus de 200 milliards de Fcfa. Les fondations pour un développement économique et social harmonieux sont en train d’être consolidées, grâce aux efforts et sacrifices désormais consentis par nous tous. Dakpè Sossou croit comme Patrice Talon que « notre pays va de mieux en mieux et surtout ira mieux demain »,
Richard AKOTCHAYE

27-12-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)