Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Après plusieurs années d’exil : Patrice Talon de retour au Bénin

Patrice Talon a bel et bien retrouvé sa terre natale après plusieurs années d’exil politique. Il a été accueilli dans la matinée d’hier à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou par les députés Candide Azannaï et Joseph Djogbénou. Malgré la discrétion qui a entouré ce retour, l’homme n’a pas manqué de livrer ses premières impressions aux médias. Lire ci-dessous l’intégralité de ses déclarations.

JPEG - 113.2 ko

Quelles sont vos impressions après votre retour au bercail ?
Je suis bien revenu chez moi, sain et sauf. Il ne reste qu’à remercier mes concitoyens et surtout rendre grâce au ciel de m’avoir accordé cette grâce de retrouver la terre de mes ancêtres, ce pays que j’aime tant. Je suis dans une telle émotion. Je suis revenu chez moi au Bénin, parmi vous. Cette grâce me submerge et me console de tout. Il faut fêter ça.

J’ai déjà assez parlé de cette question. Il n’y a plus de doute là-dessus. Cette question ne se pose plus pour moi. Il ne reste qu’à en définir les contours, le cadre. Je peux vous avouer que aller au charbon et vaincre la fatalité avec les concitoyens est désormais mon défi ultime. Je vais y aller et je voudrais pouvoir, avec tout le monde, contribuer à mettre ce pays sur le chemin du développement. La chaleur de mon pays m’a soutenu, m’a motivé, et le résultat est que je suis là en pleine forme. je voudrais à nouveau dire merci à mes concitoyens, le peuple béninois, surtout aux autorités béninoises qui m’ont permis de rentrer dans mon pays sain et sauf. Ce n’est pas rien. Je crois que vous saviez que le monde entier redoutait quelque chose. ‘’Va-t-il rentrer chez lui ? Les autorités vont-elles le laisser rentrer ? Ne va-t-il pas lui arriver un malheur’’. J’ai été bien accueilli à l’aéroport. Je suis fier de mon pays, fier de mes autorités qui, avec vous et nous, ont prouvé que le Bénin est un grand pays et que nous savons dépasser nos contradictions, nous avons oublié nos rancœurs, nos différends, parce que c’est un beau pays dans lequel chacun veut bien vivre en paix et tranquillement. Cela a le bénéfice d’augmenter l’amour qu’on a pour son pays. Quand on l’a quitté et qu’on a eu la crainte de ne plus le revoir, on l’aime davantage. J’ai constaté à quel point mon pays m’importe. Je voudrais pour finir dire merci à tous ceux qui ont souhaité venir à l’aéroport me faire le plaisir de m’accueillir, et qui n’ont pas pu le faire. Parce que je n’ai voulu informer personne de mon arrivée. J’ai privé ceux-là qui voulaient bien me souhaiter la bienvenue. Je leur exprime toute ma gratitude et j’aurai l’occasion de voir chacun d’eux.

On pensait que Talon viendrait la nuit ?
Le jour est le meilleur compagnon de la transparence des hommes qui n’ont rien à se reprocher, qui ne craignent rien et qui ne perdent rien.

9-10-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)