Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Après son retour de la France : Ajavon chez Nicéphore Soglo

JPEG - 50.9 ko

Sébastien Ajavon a rendu hier une visite de courtoisie à l’ancien Président de la République, Nicéphore Soglo. Le magnat de la volaille de retour de la France a voulu témoigner sa gratitude à l’ancien Chef de l’Etat pour son soutien suite à son interpellation dans l’affaire de découverte de cocaïne dans un conteneur de Comon Sa au Port Autonome de Cotonou. Cependant, le Président Soglo a saisi l’occasion pour tenter une médiation au sujet du climat de tension entre le Président Talon et son soutien politique du fait de cette affaire. Pour le président Soglo, l’intérêt supérieur de la nation doit primer sur tout. « Il serait souhaitable que nous demandions que les deux se réconcilient. Nous avons réussi une prouesse en mettant dehors la Françafrique. Il ne faut pas que nous tombions à nouveau. Nous avons besoin de tous les deux pour le développement du pays », a-t-il souligné.
Faut-il le rappeler, ce tête-à-tête intervient seulement 48 heures après l’interview accordée au Journal français le Monde par Sébastien Ajavon et dans laquelle, il dit que l’on a voulu l’humilier parce qu’il serait devenu trop gênant. Le Président du patronat serait disposé à travailler pour un climat apaisé.

Faire table rase du passé ?
Selon un communiqué de la cellule de communication de Sébastien Ajavon, le Pdg de Comon Sa s’est montré sensible à la démarche de l’ancien Président de la République. Il a reconnu que le Bénin mérite une paix durable et qu’il n’avait aucun grief personnel contre le Président de la République. « Que l’apaisement revienne dans le pays. Nous n’allons pas refuser de discuter. Nous devons trouver des solutions. Je loue encore ce que le Président Soglo fait pour le développement de ce pays. Car, sans la paix, il n’y a pas de développement », aurait-il laissé entendre. Sébastien Ajavon poursuit ses visites de courtoisie à certaines personnalités politiques, religieuses et civiles également préoccupées par la situation.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

18-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)