Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Arriérés pour la campagne cotonnière 2015-2016 : L’Aic entame le paiement des transporteurs

JPEG - 83.2 ko

5 milliards mobilisés sur instructions du président de la République par l’Aic pour payer les dettes des transporteurs contractées par l’Etat au titre de la campagne cotonnière 2015-2016. Décomposée comme suit : 4, 276 milliards envers les transporteurs, 200 millions environ envers les prestataires au profit des organisations professionnelles agricoles et 1 milliard envers les transitaires et manutentionnaires, l’ardoise laissée par le régime défunt connaîtra donc, grâce à l’ingéniosité du gouvernement de la rupture, un salutaire coup de chiffon. Car, non seulement les fonds mobilisés ne proviennent pas du trésor public mais aussi, sont l’œuvre de l’Aic qui a pris la sage décision de solder les comptes de la dernière campagne.
Ainsi, à l’issue de la réunion tripartite au Ministère de l’agriculture qui a regroupé hier dans l’après-midi les transporteurs, l’Aic et le Maep, il été a décidé du paiement dès mardi prochain, des fonds dus aux transporteurs au titre de la précédente campagne cotonnière. Et, pour ledit paiement, trois équipes sont constituées. Au sud du Bénin, c’est Cotonou la capitale économique qui a été retenue. Au centre, Bohicon a emporté l’adhésion et dans le nord, Parakou a fait l’unanimité. Cependant, pour garantir la transparence, trois signataires sont requis pour encaisser les fonds dus.
Très surpris, les transporteurs qui ne s’attendaient pas à cette bonne nouvelle n’ont pas caché leur satisfaction. En attendant d’autres bonnes surprises au cours de la prochaine réunion prévue pour le démarrage de la campagne 2017-2018, il est à noter que l’Aic fait déjà bien de soulager un tant soit peu les acteurs de la filière coton lourdement endettés. Ceci, puisque avec le régime défunt, les dettes se sont accumulées au fil des campagnes, notamment celles de 2011, 2012 et 2013. Autre temps, autres mœurs. En tout cas, cette démarche de l’Aic témoigne bien que le gouvernement ne s’est pas trompé en libéralisant plus en profondeur, le secteur de l’or blanc au Bénin.

11-11-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Pour la Rupture et le président Patrice Talon, le risque politique est énorme. Mais, audace en deçà, lâcheté au-delà. Ça, c’était avant. A l’époque où (...) Lire  

En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2430

Visite de la Directrice Générale du Fmi à Cotonou : La Dg/Fmi salue (...)
12-12-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En visite au Bénin, la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (Fmi), Christine Lagarde a échangé hier (...)  

Criminalité pharmaceutique : Encore 200 cartons de faux médicaments (...)
12-12-2017, La rédaction
A chaque jour son lot de faux médicaments retrouvés chez l’honorable Atao Hinnouho. Depuis le vendredi dernier, où la (...)  

Département du Mono : Dakpè Sossou mobilise les populations de (...)
12-12-2017, La rédaction
Le député de la 18e circonscription électorale, Dakpè Sossou fait montre d’une détermination inédite pour la réussite du (...)  

Contre la corruption et les pratiques connexes : Patrice Talon (...)
11-12-2017, Naguib ALAGBE
D’une révolution à la Ghanéenne des années 80 notamment, nul doute que le Bénin en avait grand besoin. Le constat était (...)