Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assainissement de l’environnement : Asphaltage à quel prix et à quelles conditions ?

JPEG - 219 ko

La mise en œuvre annoncée du projet ‘’asphaltage’’ sur le territoire du Grand Nokoué à savoir, Cotonou, Abomey-Calavi, Ouidah, Sèmè-Podji et Porto-Novo, suscite des inquiétudes à bien d’égards, surtout lorsque le conseil des ministres passe sous silence, les tenants et aboutissants de ce projet. A quoi rime la politique de recensement des ménages et des établissements humains installés sur le territoire du Grand Nokoué ? Le conclave gouvernemental ne situe aucunement sur les réelles motivations, encore moins sur les implications. Pourtant, il va falloir tenir un langage de vérité pour ne pas mettre les populations devant le fait accompli. Il y a lieu de clarifier les conditions de mise en œuvre de ce projet ainsi que celles relatives à ‘’la modernisation de la gestion des déchets solides et ménagers’’ qui y sera conjointement associée. Car, si la pertinence de l’‘’Asphaltage’’ sur le territoire du Grand Nokoué n’est plus à démontrer, il est tout aussi utile que les ménages soient renseignés au plus tôt sur les conditions de sa mise en œuvre et les répercussions. Quelles seront les obligations des ménages ? Il ne s’agira pas d’exiger en aval que les populations se soumettent à telles ou telles autres obligations, ou d’imposer des taxes auxquelles elles ne s’attendent pas. Que cache le flou entretenu à dessein autour des conditions de mise en œuvre de ce projet ? L’inquiétude est d’autant plus justifiée quand l’on apprend que ce marché a été confié depuis longtemps à un promoteur de médias résidant en Chine. Pourquoi ce promoteur ? Quel sera le coût de cette opération ? A quoi les populations doivent-elles s’attendre ? Le peuple veut voir tout l’iceberg et non sa partie émergée. D’ailleurs, il est incompréhensible que le gouvernement s’attarde et s’explique sur le projet : ‘’modernisation de la gestion des déchets solides et ménagers’’ qui sera exécuté sur le même territoire sans qu’aucune phrase du compte rendu du conclave gouvernemental ne situe sur le projet ‘’Asphaltage’’. Le gouvernement doit déballer le colis. Il ne faudrait pas revenir faire payer après aux ménages, dont on connait l’amaigrissement des bourses par ces temps de morosité économique, des taxes farfelues. Gouverner, c’est prévoir.

2-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Transfert de l’activité commerce de de gros de Dantokpa : Le marché (...)
20-10-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le conseil des ministres a autorisé en sa séance du mercredi 18 octobre 2017, la signature d’un contrat pour (...)  

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)