Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : 59 députés créent le BMP et décident de soutenir les actions de Patrice Talon

JPEG - 40.7 ko

Cinquante neuf députés à l’Assemblée nationale viennent de déclarer leur soutien aux actions du président Patrice Talon à la tête du Bénin. C’est par une déclaration faite hier à la tribune de l’hémicycle au Palais des gouverneurs à Porto-Novo par la voix de l’He Mathurin Coffi Nago, que lesdits députés ont rendu public leur soutien au régime de la ‘’Rupture’’. Aussi, ont-ils décidé de rester soudés derrière le président Patrice Talon dans un creuset dénommé Bloc de la Majorité Parlementaire (Bmp). Par cette déclaration, le président Patrice Talon et son gouvernement disposent d’une large majorité à l’Assemblée nationale ; ce qui est synonyme d’assurance pour faire passer certains projets et propositions de lois nécessaires pour accompagner le Programme d’actions du gouvernement pour la période allant de 2016 à 2021. Les 59 députés signataires de la déclaration lue par le député Mathurin Coffi Nago constituent pour le moins le bloc des 60 députés ayant voté pour la prise en considération du projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990. C’était le 4 avril 2017. Le seul qui a manqué à l’appel est le député Eric Houndété, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale. Les raisons de son non adhésion au Bmp restent à élucider. Même des députés élus sur la liste Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) font partie du Bmp.

(Lire ci-dessous l’intégralité de la déclaration du Bloc pour la majorité parlementaire)
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Chers collègues Députés ;

Depuis l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation de Février 1990 qui a rendu sa fierté à notre pays, les béninoises et béninois restent viscéralement attachés à leur patrimoine politique commun qui a permis d’instaurer des valeurs de démocratie pluraliste, de liberté et de paix, facteurs indispensables pour un développement durable et équilibré.
Après plus d’un quart de siècle d’expérimentation de la loi fondamentale dont notre peuple s’est souverainement doté au lendemain de cette conférence nationale, la pratique démocratique a révélé la stabilité des institutions en mettant toutefois en exergue la fragilité de leur équilibre ainsi que les limites de certaines dispositions constitutionnelles.
Au fil des années d’exercice du pouvoir, les acteurs politiques se sont convaincus de la nécessité de réviser la constitution du 11 décembre 1990.
Le 15 mars 2017, le Chef de l’Etat Patrice TALON, élu Président de la République sur la base de son engagement à mettre en œuvre des réformes politiques, institutionnelles, économiques et administratives, a soumis à l’Assemblée Nationale un projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990.
Après un long débat, l’Assemblée Nationale, par 60 voix pour le projet, 22 voix contre et une abstention n’a pas pu prendre en considération le projet de loi faute d’avoir atteint la majorité qualifiée requise par l’article 154 de la Constitution.
Conscients qu’il s’agit là pour notre pays, pour le peuple et pour la démocratie béninoise d’une occasion manquée, et qu’il devient en conséquence impérieux d’organiser et de stabiliser une majorité parlementaire pour soutenir véritablement le Gouvernement dans ses différentes actions, nous, députés soussignés, décidons désormais de prendre nos responsabilités devant le peuple, pour mieux nous organiser afin d’accompagner le Président de la République dans sa volonté d’œuvrer inlassablement pour la mise en œuvre et la réussite du Programme d’Actions du Gouvernement et la réalisation efficace des principaux objectifs de démocratie, d’unité nationale et de développement.
Le Programme d’Actions du Gouvernement 2016-2021 en particulier est porteur d’espérance pour faire de notre pays un espace de développement durable et inclusif, de dynamisme économique et de progrès social.
Donnant suite à nos échanges avec le Gouvernement et parvenus à une convergence de vues et à des engagements partagés, nous affirmons qu’à travers des réformes appropriées aux plans politique, institutionnel, économique et social, à travers une démarche pédagogique et inclusive, notre pays peut relever les défis de l’emploi, du bien-être social et du développement harmonieux et équilibré.
Au regard de tout ce qui précède, nous, Députés signataires de cette déclaration fondatrice, avons décidé en toute liberté et en toute conscience, de former le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) qui a pour vocation de soutenir résolument le Gouvernement du Président Patrice TALON dans la mise en œuvre de sa politique de développement au service et au bénéfice du peuple béninois.
Le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) reste ouvert à tout député partageant les mêmes idéaux, la même vision et soucieux d’œuvrer pour la réussite du Président Patrice TALON et de son Gouvernement.
Vive la Démocratie ;
Vive la République ;
Longue vie au Bloc de la Majorité Parlementaire.

Liste des 59 députés du Bloc de la Majorité Parlementaire
1. ABIMBOLA Jean-Michel
2. ALLADATIN Orden
3. ADOMAHOU Jérémie
4. AGBELESSESSI C. Alexis
5. AGBODJETE H. Justin
6. AGONKAN Gildas Habib
7. AGOUA Edmond
8. AGUEMON Badirou
9. AHIVOHOZIN Norbert
10. AHONOUKOUN Tossou Marcellin
11. AHOUANVOEBLA Augustin
12. AKE Natondé
13. AKISSOE Houédougbé Noël
14. AKOTEGNON Raphaël
15. AMOUSSOU A. M. Bruno
61. BAGOUDOU Z. Adam
17. BAKO ARIFARI Nassirou
18. BAGANA Gilbert
19. CHABI KATOTCHA Maurice
20. DAGNIHO Rosine
21. DEGBEY Kuadjo Jocelyn
22. DEGLA A. Benoît
23. DJIMA K. Adolphe
24. DONWAHOUE Yétonvè Janvier
25. ESSOU Noudokpo Pascal
26. GBADAMASSI Rachidi
27. GBAHOUNGBA David
28. GBAMIGBADE Joseph
29. GBENONCHI Gerard
30. GBENOU Paulin
31. GBIAN Robert
32. GOUNOU Salifou Abdoulaye
33. HOUANGNI Parfait
34. HOUDE Aditi Valentin
35. HOUDEGBE Octave Cossi
36. HOUNGBEDJI Adrien
37. HOUNGNIBO Lucien
38. IDJI Kolawolé
39. KASSA D. Barthélémy
40. KATE Sabaï
41. KORA GOUNOU Zimé
42. NAGO Coffi Mathurin
43. NOBIME Agbodranfo C. Patrice
44. N’OUEMOU Domitien
45. OKOUNDE Jean Eudes Kotchikpa
46. OKOUNLOLA Biaou Akambi
47. PADONOU Corneille
48. PRUDENCIO Claudine
49. SADO Nazaire
50. SANNI Yibatou épse GLELE
51. SOSSOU Dakpè
52. TCHOBO Valère
53. TOGNI Cyprien
54. VLAVONOU Louis
55. YAHOUEDEOU François Janvier
56. YEHOUETOME Boniface
57. YOUSSOUFOU A. Bida N.
58. ZINSOU Edmond
59. ZOUMAROU W. B. Mamoudou

12-05-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Devoir de mémoire / Comment patrice Talon a résisté à YAYI
21-09-2017, La rédaction
Par Christophe Boisbouvier Publié le 29-10-2012 Modifié le 16-05-2014 à 12:13 L’homme d’affaires béninois Patrice Talon (...)  

Gouvernement du Nouveau départ : Talon limoge le ministre Hervé (...)
19-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Une nouvelle inattendue et peu honorable pour une personnalité qui aura marqué l’opinion publique par son zèle. Et ce (...)  

Gestion des Forêts Communales Phase II : Les députés autorisent la (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés ont adopté hier, la loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou, le 10 (...)  

Vote de la loi portant prévention et prise en charge des hépatites (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature viennent de doter le Bénin d’un arsenal juridique qui va soulager les (...)