Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : Des surprises dans la redistribution des cartes

JPEG - 64.7 ko

Ils sont une vingtaine de députés à la quête d’une identité à l’hémicycle. Le changement de régime n’a pas fini de bouleverser la vie et les habitudes parlementaires. ‘’République et démocratie’’, ‘’République solidarité et paix’’ et ‘’République et solidarité nationale’’, trois groupes parlementaires dissouts du fait de la flopée de démissions enregistrées en leur sein. Les démissions dans les groupes présidés par Octave Houdégbé, Barthélémy Kassa et Rachidi Gbadamassi ont suffi à relancer la redistribution des cartes. L’Assemblée nationale a enclenché sa métamorphose. A priori rien d’excitant puisque les députés semblent tous acquis à la cause de la rupture. Toujours est-il que la constitution d’un groupe parlementaire offre une meilleure tribune d’expression aux élus. D’ailleurs, après leur départ des groupes parlementaires cités plus haut, certains députés se sont très vite regroupés pour former ‘’Bénin uni et solidaire’’, que préside l’honorable Aké Natondé, et qui a déclaré son appartenance à la mouvance présidentielle. En gestation, deux groupes s’annoncent dans le rang des rescapés. Octave Houdégbé, Barthélémy Kassa et Rachidi Gbadamassi sont toujours dans les tractations.
De sources concordantes, la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale pourrait être à l’image de l’ordre d’arrivée des têtes d’affiche du premier tour de la présidentielle. D’un côté, les pro-Talon et certains soutiens de Sébastien Ajavon, et de l’autre les caciques des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et autres alliés du régime défunt. C’est dire que l’homogénéité des forces de la rupture risque d’être de courte durée à l’hémicycle. Pour l’heure, Patrice Talon jouit encore de sa période de grâce. Aucun nuage à l’horizon. Il pourra passer ses réformes sous un ciel clément si entre temps, les appétits et enjeux ne changent pas. Dans tous les cas, la prochaine échéance électorale est dans trois ans, et après la tempête de la présidentielle, c’est évident que les hostilités ne reprennent pas de si tôt sur le terrain politique. Mais, en l’absence d’une opposition pour des propositions alternatives, il est à espérer que les députés se réclamant de la mouvance participent de façon objective à l’animation de la vie politique. Autrement, l’on assisterait à un recul de la démocratie.

23-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Plus de procédure de révision à vive allure ! Plus possible de parler de catimini et d’absence de débat autour du projet introduit à l’hémicycle. Au (...) Lire  

Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2040

Révision de la Constitution : Les recommandations des (...)
29-03-2017, La rédaction
On s’y attendait. Et, ça n’a pas loupé. Pour les Fcbe, Ce sera un non franc. Sur la question, leur position est sans (...)  

Point de presse du Pcb : La situation politique nationale et le (...)
29-03-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs Chers amis de la presse Soyez les bienvenus chez nous pour ce point de presse qui se tient en (...)  

Projet de révision de la Constitution : Les observations de Rosine (...)
29-03-2017, La rédaction
La députée Rosine Vieyra Soglo, présidente du groupe parlementaire ‘’Nation, Unité et Développement’’, émet des réserves (...)  

Commission-terrain : Projet de révision de la Constitution : les (...)
29-03-2017, Naguib ALAGBE
Que ce soit à Parakou, à Tchaourou, à Kandi, à Malanville, à Savè, à Avrankou ou à lokossa.., un peu partout sur toute (...)