Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : Les députés adoptent la loi de règlement définitif du budget de l’Etat, 2014

JPEG - 68.4 ko

Les députés viennent d’adopter la loi portant règlement définitif du budget général de l’Etat, gestion 2014. C’était hier en séance plénière à l’hémicycle à l’unanimité des députés présents et représentés, sauf une (01) voix contre. Il s’agit d’un budget exécuté par ordonnance n°2014-01 du 02 janvier 2014 sous le régime Boni Yayi après le rejet du projet au Parlement par les députés en décembre 2013. Du rapport de la Commission des finances et des échanges présidée par le député Raphaël Akotègnon et qui a présenté le dossier à la plénière, il est à retenir que la loi de finances, gestion 2014, est équilibrée en ressources et charges prévisionnelles à la somme de 1127.502.000 Fcfa. Toujours selon la même commission, il se dégage des différentes opérations prévues par la loi de finances, gestion 2014, un solde prévisionnel qui doit être entièrement couvert par l’utilisation de ressources intérieures exceptionnelles (emprunts obligataires + tirage Fonds monétaire international) pour un montant de 83. 957.000.000 Fcfa et de ressources extérieures à mobiliser à concurrence de 169.612.000.000 Fcfa. Le total des ressources prévisionnelles de la loi de finances, gestion 2014 hormis les prévisions de ressources intérieures exceptionnelles et de ressources extérieures s’est élevé à 873.933.000.000 Fcfa contre 796 060.000.000 Fcfa pour la loi de finances, gestion 2013.
Un budget mal exécuté selon la Chambre des comptes de la Cour suprême
Toujours dans le rapport de la Commission des finances et des échanges de l’Assemblée nationale, il est mentionné qu’au terme de l’examen des documents de reddition des comptes sur la gestion 2014, la Chambre des comptes de la Cour suprême a soulevé certaines irrégularités notées tout en faisant des observations. Il s’agit de la persistance de la pratique d’exécution de dépenses en l’absence d’autorisation budgétaire, la mauvaise structuration du document budgétaire, l’ambiguïté de la nature du budget annexe, l’utilisation inappropriée des fonds de concours, les insuffisances dans l’exécution des Comptes Spéciaux du Trésor, les dépassements irréguliers de dotations budgétaires, l’insincérité des prévisions de dépenses et la non fiabilité de certains chiffres. Il a aussi été noté par la Chambre des comptes, le refus du ministère en charge des Finances de fournir certaines informations demandées par la Cour suprême.

22-06-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Transfert de l’activité commerce de de gros de Dantokpa : Le marché (...)
20-10-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le conseil des ministres a autorisé en sa séance du mercredi 18 octobre 2017, la signature d’un contrat pour (...)  

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)