Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : Les députés adoptent un budget de transition de 17.998.397.169 Fcfa

JPEG - 57 ko

Les députés à l’Assemblée nationale ont adopté ce lundi 24 septembre 2018 le budget de l’institution pour l’exercice 2019. C’était au cours d’une séance plénière de courte durée au cours de laquelle, il n’y a pratiquement pas eu de débat. Le budget adopté est estimé à 17.998.397.169 Fcfa contre 14.056.442.591 Fcfa pour le compte de l’année 2018, soit une augmentation de 28%. Le budget de l’Assemblée nationale, gestion 2019 se présente en dépenses réparties estimées à 13.242.323.169 Fcfa prenant en compte les dépenses du personnel à hauteur de 10.197.471.274 Fcfa et les achats des biens et services à hauteur de 3.044.851.895 Fcfa ; en dépenses non réparties estimées à 3.378.499.000 Fcfa prenant en compte les achats des biens et services à hauteur de 3.044.499.000 Fcfa et autres transferts courants à hauteur de 265.000.000 Fcfa et enfin l’équipement socio-administratif estimé à 1.476.575.000 Fcfa prenant en compte les acquisitions de biens à hauteur de 1.085.000.000 Fcfa et autres acquisitions de biens à hauteur de 391.571.000 Fcfa. La particularité de ce budget est qu’il est de transition, étant donné que son exécution couvrira la période allant de la fin de la 7ème législature vers les 6 premiers mois de la 8ème législature dont l’installation devrait avoir lieu en mai 2019. Ainsi, le budget adopté par le Parlement ce lundi 24 septembre 2018 prend en compte les primes de sevrage des députés qui ne seront pas réélus, les frais d’installation des députés de la 8ème législature et les dépenses liées au renouvellement des véhicules des futurs membres de la Conférence des présidents. Il ne reste plus qu’au gouvernement du président Patrice Talon, d’insérer ce budget dans le projet de budget général de l’Etat, gestion 2019 conformément à l’article 145 du Règlement intérieur du parlement qui stipule : « Le budget de l’Assemblée nationale fait partie intégrante du budget de l’Etat voté annuellement conformément aux dispositions de la loi organique relative aux lois de finances ». Mais le hic est que le gouvernement a déjà adopté en Conseil des Ministres en sa séance du 19 septembre dernier, le projet de loi de finances, gestion 2019.

25-09-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3120

Loi portant renforcement de la gouvernance publique : De (...)
22-02-2019, Karim O. ANONRIN
L’Assemblée nationale, 7ème législature, a adopté ce jeudi la Loi portant renforcement de la gouvernance publique. C’est (...)  

Démarrage de la phase de réception des candidatures : Le calme (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Silence ! C’est le maître mot dans les couloirs de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ce 21 février (...)  

Législatives 2019 : La Haac en session pour une couverture (...)
22-02-2019, La rédaction
Les conseillers de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac) ont démarré le jeudi 21 février (...)  

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Notification de non-conformité. Les partis Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Restaurer l’Espoir (Re) et (...)