Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée Nationale : naissance du groupe parlementaire ‘’République et Solidarité nationale’’

JPEG - 58 ko

Ils ont été tous élus sur la liste Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) lors des élections législatives de 2015 à l’exception de Lucien Houngnibo élu sur la liste Union du Bénin (Ub). Ils constituaient tous au début de la 7ème législature et jusqu’à un passé récent, des soutiens inconditionnels de l’ex-présdent de la République, Boni Yayi au Parlement. Eux, ce sont les députés qui se sont mis ensemble hier pour reconstituer le groupe parlementaire ‘’République et Solidarité nationale’’ avec comme président Barthélémy Kassa. A l’élection présidentielle de 2016, certains parmi eux ont soutenu la candidature de Lionel Zinsou tandis que d’autres ont préféré soutenir Sébastien Germain Ajavon. Au nombre de ceux qui ont soutenu la candidature de Lionel Zinsou, l’on peut citer Barthélémy Kassa, Gilbert Bagana, Abiba Dafia, Mohamed Gibigaye, Youssoufou Bida, Nourénou Atchadé, et Lucien Houngnibo. Quant à ceux qui ont préféré Sébastien Germain Ajavon, ils sont au nombre de 3 à savoir Rachidi Gbadamassi, Sabaï Katé et Sofiath Schanou. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ces députés ont réussi à déjouer tous les pronostics pour se mettre ensemble dans le même groupe. Mais la politique étant ce qu’elle est, elle réserve toujours des surprises.
Que peut cacher la nouvelle entente de ces députés, anciens pro-Yayi ?
Plusieurs raisons peuvent justifier cette nouvelle entente. Premièrement, il se peut que ces députés aient choisi se mettre ensemble pour accompagner le nouveau régime qu’incarne, le président Patrice Talon. Ceci, étant donné que dans le groupe parlementaire qui les réunit, certains députés, bien qu’ayant soutenu soit le candidat Lionel Zinsou sou le candidat Sébastien Ajavon lors de la présidentielle de 2016, ont choisi rallier au finish Patrice Talon. Au nombre de ceux-ci, l’on peut citer les députés Rachidi Gbadamassi, Sabaï Katé, Sofiath Schanou, et Lucien Houngnibo. La deuxième raison qui peut justifier la nouvelle entente entre ces anciens soutiens du régime défunt est peut-être qu’ils ont décidé de se mettre ensemble pour obliger le président de la République, Patrice Talon, à composer avec eux dans ses ambitions réformatrices ; tout président de la République voulant toujours compter sur une majorité au Parlement pour faire passer certaines lois. Là, il est à considérer le groupe parlementaire ’République et Solidarité nationale’’ de Barthélémy Kassa comme une minorité de blocage comme bien d’autres groupes parlementaires existant actuellement au Parlement.

24-05-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)