Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : Six députés à l’épreuve du débat parlementaire

JPEG - 401.5 ko
Guy Dossou Mitokpè

Une nouvelle session s’ouvre ce jour au palais des gouverneurs avec en toile de fond 6 nouveaux députés, 6 nouvelles voix ou encore 6 nouveaux tempéraments à découvrir. Jusque-là suppléants de certains parlementaires nommés au gouvernement ou à la Commission de l’Uemoa et d’autres ayant perdu leur siège ou décédé, ces nouveaux députés attendent d’imprimer leurs marques à la 7e législature. Et au regard de la nature parfois houleuse des débats, des enjeux de réformes institutionnelles à l’horizon, on est bien tenté de se demander, s’ils pourront être à la hauteur.
A priori, le problème ne devrait pas se poser quand on sait qu’un député ne représente qu’une seule voix lors des votes. Mais tous les parlementaires n’ont pas cette capacité à prendre position dans les débats, à faire usage de leurs prérogatives de législateur ou de contrôleur de l’action gouvernementale. A cet effet, les nouveaux députés ont à donner le meilleur d’eux-mêmes les jours à venir. Guy Mitokpè (suppléant de Candide Azannaï), Issoufou Amadou (suppléant de Sacca Lafia) et Orden Alladatin (Suppléant de Joseph Djogbénou) sont les premiers que le peuple attend de voir à l’œuvre. Ils viennent en effet remplacer des personnalités dont le leadership politique ne faisait l’ombre d’aucun doute. Si Joseph Djogbénou n’a fait que quelques mois au parlement, Candide Azannaï et Sacca Lafia totalisent au moins deux législatures et ont souvent joué les premiers rôles dans les débats. Et à vouloir faire comme leurs aînés titulaires ou mieux qu’eux, ils devront ajouter un plus à leurs expériences de responsable d’étudiants, de militant à la base ou d’acteur de la société civile. Justin Adjovi (suppléant de Marcel de Souza), Domitien N’ouémou (suppléant de Éric N’Dah) et Maurice Chabi Katotcha (suppléant de Jacques Yampabou) auront également à choisir entre la vivacité et une contribution aux débats dans l’ombre. Dans tous les cas, à la faveur des premiers débats parlementaires, le peuple aura le temps d’évaluer chacun de ces nouveaux députés.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

12-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Jadis, au bon vieux temps avec Jérôme Sacca Kina, était le Fard-Alafia. Un Fard lumineux qui dardait ses rayons politiques sur toute la partie (...) Lire  

Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Charte des partis politiques et Code électoral : Deux chantiers (...)
25-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le Bloc pour la majorité parlementaire (Bmp) composé des députés soutenant les actions du gouvernement est décidé à (...)  

Mise en conformité du Code des marchés publics : Les députés (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi à la mise en conformité avec la Constitution de (...)  

Remaniement ministériel : La liste est fin prête !
22-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Les dés sont jetés. Plus que quelques jours voire quelques heures, et les membres du deuxième gouvernement de Patrice (...)  

Devoir de mémoire / Comment patrice Talon a résisté à YAYI
21-09-2017, La rédaction
Par Christophe Boisbouvier Publié le 29-10-2012 Modifié le 16-05-2014 à 12:13 L’homme d’affaires béninois Patrice Talon (...)