Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Bataille politique à l’Assemblée nationale : De nouvelles épreuves pour Talon

JPEG - 150.1 ko

L’atmosphère visiblement détendue et sereine qui prévaut à l’aube du Nouveau départ, au sein de la coalition de la rupture au parlement pourrait cacher des distorsions. Les enjeux politiques en vue les prochains jours à l’hémicycle en sont pour beaucoup. Il s’agit notamment de l’élection d’un nouveau 2e secrétaire parlementaire en remplacement de Alexis Agbélessesi élu à la tête de la commission des lois. A ceci, vient s’ajouter la bataille qui se dessine autour de la désignation des remplaçants des députés Candide Azannai et Saca Lafia à la Haute cour de Justice. Ainsi, au regard des intérêts en jeu, même si les tractations ont été jusque-là sans tambour ni trompette, elles pourraient bien constituer une source de frustrations.
Déjà, apprend-on, de sources averties, que c’est le député Fdu Dakpè Sossou, proche de Patrice Talon, qui est pressenti pour remplacer Alexis Agbéléssessi au poste de 2e Secrétaire parlementaire. Et si cela arrivait à être confirmé, ce sera alors une parfaite suite logique caractérisée par le remplacement d’un proche par un autre. Ceci, d’autant plus que Alexis Agbélessessi, grand ouvrier du Nouveau départ est venu remplacer Joseph Djogbénou, disciple convaincu de Patrice Talon. A cet effet, si on reste dans l’esprit qui a prévalu à l’élection de Adrien Houngbédji au perchoir, le 19 mai 2015, l’ancienne opposition aujourd’hui au pouvoir sous le couvert de la rupture devrait sans problème conserver le poste de 2e secrétaire parlementaire. Rien à craindre également du côté de la désignation des remplaçants de Candide Azannai et de Saca Lafia à la Haute cour de Justice.

Vers une bataille rangée au sein de la rupture ?
Ce sont les proches de Patrice Talon qui sont pour le moment très impliqués dans les enjeux politiques et qui semblent avoir le contrôle de la situation. Si la logique restait ainsi, l’expression « les ouvriers de premières heures » n’est pas loin de revenir au devant de la scène politique avec les frustrations et les querelles internes au parlement. Ce sera alors le malentendu le plus étrange au sein de cette nouvelle mouvance qui se comporte pour le moment bien. En effet, la coalition de la rupture rassemble plusieurs alliances ayant soutenu le candidat Patrice Talon au second tour de la présidentielle. Et puisque, seuls les intérêts politiques ont droit de cité à l’hémicycle, en dehors des plus proches du régime, les autres voudront certainement se faire élire à l’un de ces postes. D’où la menace du syndrome de divisions. Ce qui appelle à l’implication du Président Patrice Talon, ancien sponsor de la politique béninoise, doué de stratégies pour faire valoir la cohésion au sein de sa machine à l’hémicycle.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

13-05-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)