Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Bénin : le dépouillement se termine après le 1er tour de la présidentielle

JPEG - 289.3 ko

Fin d’une journée de scrutin au Bénin pour le premier tour de l’élection présidentielle. Le dépouillement est presque déjà terminé. Il avait commencé dès la fermeture des bureaux de vote et l’issue de ce scrutin est particulièrement indécise puisque le chef de l’Etat sortant, Thomas Boni Yayi, a décidé de se retirer au terme de ses deux mandats, conformément à la Constitution. Et malgré des soucis d’organisation dus à un important retard dans la distribution des cartes d’électeur, ce scrutin s’est déroulé dans une ambiance apaisée.
Les Béninois ont voté dans le calme alors que de nombreux candidats, la Commission électorale (Céna), la société civile et la population redoutaient des tensions, voire pire, à cause des nombreux problèmes de cartes d’électeurs. La décision prise tard samedi soir par la Céna autorisant l’utilisation de l’ancienne et de la nouvelle carte dans les dix départements où cette nouvelle carte était soit disponible soit en cours de distribution a sûrement apaisé les esprits des électeurs qui ne l’avaient pas encore reçue. Dans l’ensemble donc le scrutin s’est bien passé.
Dans les couacs concernant l’organisation, on note principalement des retards à l’ouverture des bureaux de vote. En général, ces retards ne sont pas allés au-delà d’une heure. On a aussi signalé des refoulements d’électeurs qui voulaient voter avec la carte de 2015. Une situation qui est le résultat d’un manque d’information des agents électoraux. La société civile a été informée d’une tentative de corruption par un député dans une ville du nord du pays.
Le dépouillement est quasiment terminé dans la plupart des bureaux de vote. Beaucoup de vigilance ce soir. Ce dépouillement public comme le veut la loi a généralement commencé dès 16 heures sous l’œil attentif de plusieurs observateurs. Dans une école de Cotonou par exemple où s’est rendu RFI, il y avait des représentants des principaux candidats, deux observateurs de la Cour constitutionnelle. De nombreux électeurs sont venus assister à cette opération toujours délicate. Ils se massaient aux fenêtres pour vérifier si tout se passait dans les règles et si chaque voix était bien comptabilisée et si on n’invalidait pas des bulletins sans raison. Beaucoup prenaient des photos avec leurs téléphones portables. Garantissant plus encore la transparence du scrutin.
Et alors que la journée s’est déroulée dans le calme, la tension est montée d’un cran lors de ce dépouillement. Il y avait un peu d’électricité dans l’air en raison de la vigilance de ces électeurs. Mais l’opération est allée à son terme et chacun est reparti plutôt rassuré et satisfait. Pour le moment, il est encore impossible de donner un taux de participation. Les premières tendances commencent à circuler sur les réseaux sociaux.
Source  : (rfi)

7-03-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)  

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)