Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Bitumage de la route Djougou-Pehunco-Kérou-Banikoara : Gbamadassi félicite Talon et l’invite à prioriser le partenariat public-privé

JPEG - 165.5 ko

« Depuis le 6 avril 2016, le gouvernement de la rupture travaille avec pour ambition de conduire notre pays sur le chemin de l’émergence et du développement… ». Telle est la conviction de Gbadamassi, exprimée dans la question orale avec débats au gouvernement sur l’aménagement et le bitumage de la route Djougou-Pehunco-Kérou-Banikoara. Tout en saluant l’ambition du chef de l’Etat de doter les 2KP (Kérou-Kouandé-Péhunco) de cette infrastructure longue de 215 kilomètres, et qui traverse le bassin cotonnier du Bénin, l’élu de la 8e circonscription a saisi l’occasion pour inviter le gouvernement à prioriser le partenariat public-privé. Ainsi, Rachidi Gbadamassi qui reste un soutien indiscutable pour Patrice Talon est préoccupé par la mise en œuvre effective de ce projet qui pourrait d’ailleurs apporter un dividende politique incalculable au régime du Nouveau départ.
Par ailleurs, en s’associant avec 28 autres députés pour adresser une question orale avec débats au gouvernement à ce sujet, il vise sans nul doute à apporter sa contribution à la réalisation effective et sans anicroche de cet ouvrage. Son invite à prioriser le partenariat public-privé est la preuve qu’il est véritablement engagé à mettre la main à la pâte en termes d’idées ou de propositions constructives pour l’atteinte des objectifs du Chef de l’Etat. Il est une évidence que cette approche permettra de mobiliser très rapidement le financement pour la réalisation de cette infrastructure très attendue par les populations des 2KP (Kérou-Kouandé-Péhunco).
En tout cas, Rachidi Gbadamassi joue sa partition en tant qu’élu du peuple. Et à travers cette proposition, il vient confirmer cette réputation d’acteurs politique soucieux du mieux-être de ses mandants qu’on lui colle à la peau depuis son passage à la tête de la municipalité de Parakou. Une chose est claire, le bitumage de la route Djougou-Pehunco-Kérou-Banikoara ajoutera sans doute un plus à cette réputation. Il est à noter que pour le ministère des infrastructures et des transports, l’absence de bitume sur cet axe ferait perdre au Bénin plus de 10% de sa production cotonnière annuelle. Et quand on sait la place qu’occupe le coton dans le tissu économique béninois, on peut dire à juste titre que l’engagement de Gbadamassi dans la réalisation de ce projet est républicain.

6-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)