Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Boukoumbé, Cobli, Matéri et Tanguiéta en mode Ravip : L’appel de Dayori aux populations à se faire enrôler

JPEG - 233.9 ko

Démarré le 1er novembre dernier, le recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) se poursuit sur l’ensemble du territoire national. Mesurant la portée de cette opération, l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Antoine Dayori est descendu ce week-end end dans la 3ème circonscription électorale regroupant Tanguiéta, Matéri, Cobly, Boukoumbé pour sensibiliser les populations et les inviter à sortir pour se faire enrôler. Face à celle-ci, Antoine Dayori a d’abord rassuré que l’opération n’a pas une vocation électorale. Pour lui, Ravip vise à octroyer à chaque personne un numéro personnel d’identification (Npi). Ce numéro est individuel, personnel, incessible et permanent. Il est appelé à être sollicité dans tous les actes civils, administratifs, sociaux ainsi que dans les transactions économiques et financières. Ainsi, il est crucial que les populations ne restent pas en marge de cette opération de grande portée. C’est pourquoi, l’ancien ministre a invité les populations de Tanguiéta, Matéri, Cobly, Boukoumbé à sortir massivement pour se faire enrôler. Il a également laissé entendre que l’enregistrement concerne toutes les personnes physiques en République du Bénin, âgées de 0 à x ans. La capture des empreintes digitales ne se fera que pour les personnes âgées de 5 ans et plus. Il a ensuite énuméré les différentes étapes de la mise en œuvre du Ravip. Rappelons que le recensement administratif à vocation d’identification de la population a été institué par la loi N°2017-08 du 19 juin 2017, portant identification des personnes physiques en République du Bénin. Autre actualité, la situation économique conjoncturelle s’est invitée dans les échanges entre l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale et les populations. L’assainissement des finances publiques, les réformes dans les secteurs vitaux de l’économie nationale ont meublé les débats. Selon Antoine Dayori, dire et faire croire que la morosité économique ambiante est le fait du régime de la rupture tient lieu d’un langage politicien. On ne fait pas des omelettes sans casser les œufs, a-t-il martelé. Un peu de temps encore et les voyants de l’économie nationale alors assombris vont retrouver toutes leurs couleurs au grand bonheur du peuple. Il a alors invité les populations à la patience.

7-11-2017, Alassane AROUNA


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Roland Riboux, président du Conseil des investisseurs privés du (...)
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Roland Riboux, c’est tout un parcours entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. En 1996, après le Cameroun et le (...)  

Affaire brouillage des fréquences de Soleil Fm et Capp Fm : La (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les audiences publiques ont repris à la Cour constitutionnelles après une pause de courte durée. Hier, mardi 17 (...)  

Contrôle de l’action gouvernementale : Les députés déposent leur (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
50 milliards de francs Cfa pour du vent ! L’évocation de ce scandale fait frémir, suscite au-delà de l’indignation, un (...)  

Lutte contre la fraude douanière : La douane sort la grande (...)
17-07-2018, La rédaction
La douane béninoise s’est résolument engagée dans la mobilisation de ressources et la lutte contre la fraude, qui (...)