Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Budget de l’Assemblée nationale, gestion 2017 : Le parlement dans la dynamique du Nouveau départ

JPEG - 58 ko

Les députés à l’Assemblée nationale examineront ce jour le projet de budget de l’institution pour la gestion 2017. Malgré les nombreux besoins du parlement tels que des bureaux et moyens de fonctionnement, ledit projet de budget qui est d’un montant de 13.448.000.000 Fcfa n’a connu que 3,40% d’augmentation comparativement au budget de l’année 2016 qui est de 13.442.788.538 Fcfa. Cette légère augmentation du montant du projet de budget de l’Assemblée nationale, gestion 2017 est perçue par beaucoup comme une volonté de l’Assemblée nationale de rester dans la même dynamique que le régime du ‘’nouveau départ’’. En effet, depuis l’avènement de ce régime, l’on assiste à une gestion rationnelle des finances publiques. Le premier signal du régime du ‘’nouveau départ’’ a été la réduction du nombre de postes ministériels avec un gouvernement de 21 membres. Ensuite, c’est le Ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, qui s’est livré à une campagne médiatique sur ce que l’on peut appeler ‘’la gabegie financière’’ sous le régime précédent. Il y a encore quelques mois, l’on parle d’une économie d’environ 40 milliards de Fcfa faite à l’Etat par le gouvernement du président Patrice Talon suite à la suppression des subventions de l’Etat à la filière coton. Sans aucun doute, c’est le président Patrice Talon qui va être satisfait des députés si le budget qu’ils voteront certainement aujourd’hui respectait la lettre de cadrage du gouvernement du nouveau départ. De sources concordantes, l’on apprend que les choses auraient pu se passer autrement si le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, ne s’était pas personnellement pas impliqué dans l’élaboration du projet de budget de l’institution pour l’année 2017. Car, c’est un projet de budget avec une augmentation de 14% par rapport à 2016 qui avait été proposé au départ. Mais, il faudra attendre le sort que vont réserver les députés au projet de budget qu’ils examineront ce jour au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Ceci, étant donné que le Parlement n’est pas fait que de députés pro-Talon ; c’est-à-dire prêts à accompagner la vision du président Patrice Talon sans résistance.

22-09-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)