Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Budget de l’Etat, exercice 2017 : Le député Dakpè Sossou et invite ses pairs à l’adopter

L’honorable Dakpè Sossou est sidéré par le premier projet de budget général de l’Etat du régime de la rupture. Au cours d’un point de presse, il a partagé avec les hommes des médias les principaux axes de la Loi de finances, exercice 2017. Le député salue, notamment, la structure du budget et son ouverture au secteur privé pour la réalisation des investissements structurants. Dakpè Sossou espère qu’il sera un levier pour améliorer de façon significative la situation socio-économique de notre pays. A cet effet, il appelle les députés à l’Assemblée nationale à l’adopter dans l’intérêt supérieur de la nation.

JPEG - 347.6 ko

POINT DE PRESSE SUR LE CONTENU DU PROJET DE LA LOI DES FINANCES GESTION 2017
Mesdames et messieurs, Chers amis de la Presse,
Communicateurs et professionnels des médias,
Depuis le mercredi 5 octobre dernier, après le point de presse du Ministre d’Etat, Secrétaire Général à la Présidence de la République qui présenta le compte rendu du conseil des ministres de ce jour, presque tous les débats sont orientés vers le budget général de l’Etat gestion 2017. Comme l’avait exprimé le Ministre, la représentation nationale a reçu, par décret n°2016-615 du 05 octobre 2016 portant transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi des finances pour la gestion 2017, le document budgétaire pour son examen et son vote.
Ce matin, c’est avec un plaisir exceptionnel que j’ai choisi de partager avec vous mes impressions à chaud de mon analyse personnelle du budget général de l’Etat gestion 2017 et de ma participation à l’atelier d’information et d’appropriation organisé les 24 et 25 octobre par le Projet d’Appui au Renforcement des Capacités et de Modernisation de l’Assemblée Nationale (PARCMAN), Ainsi, avant d’énumérer les priorités du gouvernement pour l’année 2017, j’aborderai quelques points captivants du document et je lancerai un appel à mes collègues députés.

A. Points innovants du budget
Le projet de loi des finances gestion 2017 présente dans sa forme que dans son fond des éléments attractifs très impressionnants qui doivent focaliser l’attention de tous. Parmi ces points forts de fond, j’en retiens quelques-uns :
1. Le montant du budget pour la gestion 2017 s’élève à 2010,586 milliards FCFA contre
1423,487 milliards FCFA en 2016, soit une progression de 41,24%,
2. La restauration du profile budgétaire pour permettre la mise en œuvre des
projets/programmes structurants d’envergure sectorielle ou nationale,
3. Les prévisions des dépenses d’investissement (52,4%) dépassent celles des
dépenses de fonctionnement (47,6%), c’est une première dans l’histoire du Bénin,
4, Une nouvelle approche d’allocation des ressources du FADeC,
5, L’ouverture à la mise en œuvre du Partenariat Public Privé,
6, La réduction des charges locatives administratives etc.
La liste n’est pas exhaustive.
Prenant en compte les innovations contenues dans le budget gestion 2017 et en se référant aux réformes économiques envisagées, on peut se permettre de saluer l’engagement du gouvernement qui s’est donné des stratégies pour exécuter les chantiers prioritaires suivant des orientations bien déterminées.

B. Priorités du gouvernement pour l’année 2017
La nouvelle orientation du Gouvernement a pour objectif global de « Relancer durablement le développement économique et social du Bénin » pour le quinquennat 2016-2021. Pour l’année de référence 2017, le budget de l’Etat privilégie cinq (05) points à savoir :
- L’investissement pour une agriculture d’envergure par le développement des filières de haute valeur ajoutée (ananas, anacarde, produits maraîchers), le développement de l’aquaculture continentale et ie renforcement des filières telles que le riz, le maïs, le manioc ;
- La promotion de l’industrie de transformation et de professionnalisation de
l’artisanat,
- Le développement du capital physique et des infrastructures (routes, énergie, TIC),
- La promotion d’un capital humain de qualité et attractif pour les créateurs de
richesse à travers la mise à niveau des systèmes éducatif et sanitaire,
- Le développement du tourisme, l’aménagement et la vitalisation du territoire.
Cependant, la promotion de la bonne gouvernance, la promotion de l’emploi, la promotion du genre, la lutte contre la corruption, et le développement de la résilience aux effets néfastes des changements climatiques constituent pour le pouvoir exécutif des références obligatoires dans la formulation et l’opérationnalisation des interventions publiques au titre de l’année 2017.
Je voudrais également louer toute la technicité et le pragmatisme dont le gouvernement a fait preuve dans l’élaboration et la transmission à bonne date et ce, en bloc, de tous les documents budgétaires à l’Assemblée Nationale. J’ose croire que c’est un point fort du principe démocratique de notre pays. Personnellement, je suis particulièrement : ému de la vision du gouvernement. Les ambitions que décrit cette loi de finances me donnent l’assurance d’un Bénin prospère et cette fois-ci véritablement émergent,
C’est un budget ambitieux, courageux, pertinent. Réaliste et réalisable. Je présume qu’en juillet 2017, lors de l’adoption de la loi rectificative de la présente loi des finances, d’autres investissements plus structurants feront objet de débat à l’hémicycle, Je reste persuadé que le bitumage de la route Lokossa - Ouèdèmè - Dévé -Aplahoué fera partie intégrante de cette loi rectificative. Ce projet de loi des finances 2017 que j’ai eu le plaisir de parcourir est satisfaisant dans son ensemble et j’estime que son exécution sera un levier pour améliorer indubitablement et de façon significative la situation socio-économique de notre pays. Mais avant, il faut son adoption en plénière par la représentation nationale.

C. Appel aux Députés
La deuxième session ordinaire, appelée session budgétaire étant ouverte, la représentation nationale devra donc jouer la partition qui est la sienne, celle d’examiner et de voter le projet de loi des finances gestion 2017 afin de permettre au gouvernement d’aller à l’affront de la recherche de financement pour la concrétisation de cette vision noble qui s’y cache,
C’est pourquoi, pour finir, j’en appelle au discernement et au patriotisme de chaque député pour l’accomplissement de ce devoir, suivant l’éthique requise, dans l’intérêt supérieur de la nation.
Mesdames et messieurs,
Chers amis de la Presse,
Communicateurs et professionnels des médias,
Je vous remercie.

31-10-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Pour défaut d’autorisation : Plusieurs établissements supérieurs (...)
20-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Odile Attanasso siffle la fin de la récréation dans le secteur de l’enseignement supérieur privé. Les promoteurs (...)  

Entretien avec le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines : (...)
20-01-2017, Adrien TCHOMAKOU, La rédaction
Sans tambours ni trompette, le Gouvernement de la rupture agit pour venir à bout du délestage. Dans un contexte, où (...)  

Destitution tous azimuts des Maires : Péril sur le développement à (...)
19-01-2017, Naguib ALAGBE
Une courte trêve et nous voilà repartis de plus belle. La fronde gagne de plus en plus du terrain plongeant (...)  

Clôture de la 2ème session ordinaire 2016 : Adrien Houngbédji fait (...)
18-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé hier au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la (...)