Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Campagne cotonnière 2016-2017 : Les raisons de la production record de l’or blanc

JPEG - 83.2 ko

.
Disponibilité à écouter et prendre en compte les doléances des acteurs impliqués dans la filière coton et célérité à régler leurs exigences. Ce sont là, les deux axes majeurs qui fondent la réussite éclatante de la production de l’or blanc pour le compte de la campagne 2016-2017. Déjà, avec plus de 119,5 milliards mobilisés pour satisfaire à temps les cotonculteurs et les égreneurs en plus de l’expérience engrangée par l’Association interprofessionnelle du coton (Aic) au cœur de cette production record de plus de 400000 tonnes, il ne fallait pas douter que le défi ne soit pas relevé.
C’est désormais effectif. Non seulement, tous les Béninois s’accordent aujourd’hui sur le fait que les options prises l’année dernière pour relancer la filière coton sont les meilleures mais aussi, faudra-t-il saluer tous les acteurs pour avoir joué à fond leur partition. Ainsi, en moins de 5 mois et malgré l’importante quantité de coton graine à égrener, les égreneurs ont fait montre de professionnalisme. Mais avant, il est à noter qu’ils ont payé en un laps de temps, toute la production de coton graine. Quant aux transporteurs, ils ne peuvent qu’extérioriser leur joie. Ceci, pour avoir reçu à temps, les paiements dus au titre de transport du coton graine.
En plus clair, en moins de 72h, après dépôt de leurs factures, ils ont été payés. Et donc, malgré les sabotages orchestrés par les sbires de l’ancien régime, les producteurs, transporteurs et autres prestataires de l’interprofession sont satisfaits de la nouvelle expérience décidée dès l’avènement au pouvoir du président Patrice Talon. A toutes les étapes de la filière coton, la réussite a été, cette fois-ci, au rendez-vous. Que peuvent-ils espérer de plus ? Reste à présent que l’exploit soit réédité pour le compte de la campagne cotonnière 2017-2018. Il n’en dépend, une fois encore, que des mêmes acteurs décidés et convaincus qu’avec l’Aic, les perspectives sont meilleures.

7-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)