Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Candidature à la présidentielle de 2016 : Lionel Zinsou pose ses conditions

JPEG - 218.8 ko

Le premier ministre n’a pas enterré ses ambitions de briguer la présidence de la République. Mais, il n’est pas une victime expiatoire de la fascination aveugle pour le pouvoir. Propulsé au rang de numéro2 du gouvernement par Boni Yayi , cet ami de Laurent Fabius côtoie le pouvoir dans son pays natal depuis le 18 juin 2015. Et à mi-chemin de son bref mandat, le neveu de l’ancien Président tient le secret de son avenir politique.
Nous avons rencontré le successeur de Koupaki dans sa résidence, une villa non loin de l’Océan Atlantique, pour une discussion à bâtons rompus, hors micro et caméra, dans une ambiance détendue. Le premier ministre s’est révélé prolixe, sans langue de bois. Loin des exigences protocolaires, l’entretien est fécond. Zinsou a répété qu’il n’avait pas été demandeur du poste, mais qu’il ne regrette pas avoir accepté l’offre. Un premier ministre heureux ? Oui. Sans ambages, le locataire de la primature savoure cette promotion.
« Je n’ai pas d’amour-propre de candidat. Je n’ai pas d’ego de président », déclarait-il dans une interview au journal français le Monde, aux premières heures de sa vie de premier ministre. L’économiste et homme d’affaires franco-béninois a-t-il changé d’avis ? Entre la Primature et la Marina, Zinsou avance-t-il masqué ?
Quand nous lui avons demandé s’il sera candidat, la réponse a paru brusquement floue. Pressé d’apporter la clarté, le premier ministre réagit : « C’est tôt de savoir s’il faut faire ce job qui n’est pas mon métier ». A quatre mois de la clôture du dépôt de candidature, la formule relève plutôt de l’anecdote. Le banquier d’affaires semble se dérober à l’essentiel. Mais vite, les conditions de sa candidature tombent d’un argumentaire qui fait sa ligne d’action. « Je crois en la vertu du travail, je crois en la vertu des résultats. Je ne me vois pas être candidat si je ne suis pas sûr de faire bouger les lignes… »
Et Zinsou a lié sa candidature à l’accès à l’électricité, à l’eau, aux soins de santé, à l’éducation … des populations qui en sont privées. Si son passage se conclut par un flop, il ne briguera pas la magistrature suprême. « La première chose que nous devons réaliser, c’est d’apporter la preuve que c’est possible… », confiait-il déjà à la presse française, quelques mois plus tôt.
Zinsou finalement candidat ou pas ? Le premier ministre a l’art du suspense. Combinant vocation affichée, utopisme simulé, il greffe à volonté le temps sur son agenda, convaincu peut-être d’un choix déjà fait. Il reste moins de quatre mois à Zinsou pour jeter le masque.

20-10-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)