Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Cantines scolaires gouvernementales : Pourquoi il faut saluer la prouesse de Talon

JPEG - 181.7 ko

Depuis quelques jours, on annonce la réouverture, à la rentrée prochaine, des cantines scolaires gouvernementales à l’arrêt depuis 2 ans. Si le montant mis à disposition, 27,2 milliards FCFA sur les 4 années à venir, est colossal et renseigne sur les ambitions du président Talon pour ce Programme, il s’apprécie davantage au regard de certains détails. Le passage du ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, sur Golfe TV ce dimanche permet de les avoir.
Il ressort de ces explications que le régime précédent mettait seulement 1 milliard FCFA par an pour le programme y compris les frais de fonctionnement. Hormis les procédures et lourdeurs administratives, un tel montant, réparti sur les 1574 écoles, ne couvre que 20 jours de repas. Avec Talon, on passe du simple milliard a quasiment 7 milliards FCFA par an, non compris le fonctionnement du comité de suivi. Mieux, pour garantir l’efficacité du programme, on entre dans une convention avec un partenaire expérimenté, le Programme alimentaire mondial (PAM). Autre avantage comparatif ici, les risques de déperdition voire de détournement de cet argent sont évacués.
Ces éléments permettent d’apprécier à sa juste valeur l’impact social de cet investissement massif et historique du gouvernement du président Talon. Et c’est sur cela qu’il faut mettre l’accent.
C’est du social à haute intensité. Dans ces 1574 écoles réparties dans 67 communes, plus de 351000 écoliers ont la garantie d’un repas chaud par jour et pourront donc suivre les cours toute l’année.

A propos de l’année scolaire et des résultats du CEPE.
L’année scolaire s’est généralement bien déroulée. Les résultats du CEPE affichent 65,15% de taux de réussite contre 41% à peu près l’année précédente. Cela est dû au bon déroulement de l’année et aux mesures idoines prises en amont. Ces mesures ont conduit à l’achèvement des programmes à fin mai déjà. Ce qui a favorisé l’organisation de séances de renforcement de capacités au profit des écoliers. Cela a constitué à revisiter les enseignements et à traiter des épreuves des années antérieures. Toutes choses qui ont permis aux écoliers d’être mieux aguerris pour affronter les épreuves.
Les réformes ont consisté aussi en un meilleur suivi des enseignants eux-mêmes.
Somme toute, cette sortie du ministre Salimane Karimou édifie sur l’efficacité du gouvernement Talon dans le secteur des Enseignements maternel et primaire.
C’est le résumé que je viens de faire de l’émission. Tu t’en sers pour produire ton papier. Et le mettre en valeur comme d’hab. Merci

24-07-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)