Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Ce que Talon et Rodriguez se sont dit

JPEG - 32.5 ko

Je suis arrivé à Cotonou depuis hier, et nous avons eu une longue séance de travail avec le chef de l’Etat et ses collaborateurs. Les échanges ont tourné autour du programme d’investissement que nous avons déjà dans le pays et que nous pouvons aussi avoir par la suite, puisque nous sommes acteurs du secteur économique au Bénin. Comme disait l’ancien premier ministre Margaret Thatcher, il n’y a pas de nation prospère sans hommes prospères. Les hommes prospères, ce sont les entreprises prospères qui les font. C’est à travers la prospérité des entreprises qu’on peut régler les problèmes liés au social et à l’évolution de notre société.

Vous avez certainement parlé d’investissements. Vous êtes reconnu comme le propriétaire de structures économiques très importantes. Avez-vous abordé ces questions avec le président Talon ?
Avec le chef de l’Etat nous avons parlé des sujets relatifs aux investissements existants et aux futurs investissements. Je ne pense pas qu’on puisse parler de la politique sans parler d’économie. Et quand on parle d’économie, on parle d’investissements. En plus, combien de citoyens béninois ont la capacité de parcourir le monde et de ramener des investissements dans leur pays ? On a passé des heures de discussions sur ce sujet. Le Président s’est montré disponible, et c’est tout à son honneur.

Un mot sur l’hôtel Sheraton
Souffrez de ce que je ne puisse pas vous donner de détails en ce moment par rapport à certains sujets spécifiques. Vous connaissez le rôle que j’ai joué avant et après la campagne qui a porté au pouvoir le chef de l’Etat. Je n’ai pas été un soutien pour lui et je peux vous assurer que j’ai été agréablement surpris par la disponibilité et l’investissement personnel qui ont marqué nos échanges avec lui. Il y a des avancées très positives.

27-04-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)