Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Choix de candidat à la présidentielle : Les raisons des remous au sein des partis politiques

JPEG - 87 ko

Quel candidat pour une victoire certaine à la prochaine élection présidentielle ? Une question toute simple, mais qui a creusé la tombe de certains partis ou alliances de partis politiques. Les grosses cylindrées, qui bon gré, mal gré, ont fini par s’accrocher à une branche, ne sont pas pour autant à l’abri du naufrage. De grands bouleversements gagnent les fiefs électoraux, et les partis politiques sont en quête de légitimité. Ça grogne et ça gronde. Les leaders politiques semblent tomber en disgrâce vis-à-vis de leurs militants. Depuis l’avènement du renouveau démocratique, aucune course à la présidentielle n’a autant éprouvé les formations politiques. Même les plus vieilles sont presque à genoux. Le Prd de Me Adrien Houngbédji, la Rb des Soglo, le Psd de Emmanuel Golou ou les Fcbe du président Boni Yayi, aucun de ces partis ou alliances de partis, ne peut jurer de la fidélité de ses militants ou sympathisants face au choix opéré pour la présidentielle. Plusieurs éléments de ‘’la base’’, rejettent le candidat choisi par ‘’le sommet’’ et décident de prendre leur destin en main.

Réaction partisane ou manipulation politique
D’aucuns parlent de la crise du système partisan, après 25 années de pratique démocratique. Autant des conseillers Rb ont ouvertement et publiquement rejeté la ligne indiquée par Léhady Soglo, autant des élus locaux et des sections décentralisées du Prd et du Psd ont pris autres chemins que ceux doigtés par Houngbédji et Golou. Ce phénomène politique qui, par le passé n’avait pas tant d’ampleur peut déjouer les calculs politiques et donner lieu à des surprises déconcertantes. Qu’est-ce qui peut bien justifier cette crise du système partisan ? Le premier argument souvent avancé par les dissidents, c’est le défaut de communication, de consultation des mandants sur un sujet aussi délicat que le choix du porte-flambeau d’un parti ou d’une alliance à une élection présidentielle, qui engage la vie de toute une Nation. Mais au fond, c’est la question de l’idéologie qui conduit à ces dérives au sein des formations politiques, qui se trouvent exposées à des manipulations. Les désistements observés ne sont donc pas toujours motivés par des convictions. Toutefois, c’est une évidence que dans la plupart des partis et alliances de partis, les leaders sont contestés. Et il faudra travailler à reconquérir la confiance des militants pour ne pas être surpris au soir du 28 février.

29-01-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le (...)
23-06-2017, La rédaction
Les militants du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont battu hier le macadam à Cotonou pour désapprouver la (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Le film de l’audience au tribunal (...)
23-06-2017, Landry Salanon
L’audience de l’assignation en référé des réformistes de la Renaissance du Bénin (RB) s’est déroulée hier au Tribunal de (...)  

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a instruit cet après-midi le préfet du littoral Monsieur Modeste (...)  

Après douze mois à la tête du département de l’Alibori : Le préfet (...)
22-06-2017, Isac A. YAÏ
Mohamadou Moussa, préfet du département de l’Alibori boucle ce jour 12 mois à la tête de ce département. Nommé le 22 (...)