Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Choix de candidat unique pour la présidentielle de 2016 : Talon Pik et Ajavon écoutés à l’UN

JPEG - 59.7 ko

A quoi joue l’Union fait la nation ? Les informations persistantes véhiculant la désignation du candidat unique ont embrasé la toile et inondé certains journaux. Et aucun démenti formel n’a dégonflé les spéculations. Au même moment, un comité dirigé par le président de l’Un, Bruno Amoussou a écouté les candidats à l’interne et les prétendants à l’externe. Trois poids lourds, Patrice Talon, Pascal Irenée Koupaki et Sébastien Ajavon, ont été, tour à tour, auditionnés. Avant eux, Emmanuel Golou et Eric Houndété étaient passés devant le jury. Dans un incroyable cafouillage politique, l’Un semble faire diversion dans un zigzag déroutant.
L’entrée du chantre de la nouvelle conscience et des hommes d’affaires dans la course à la candidature unique de l’Un entérine la détermination de la grande alliance de l’opposition d’explorer à l’externe les possibilités de s’offrir le joker pour triompher en 2016. Bruno Amoussou très actif est aussi en discussion avec Mathurin Nago et le groupe de Valentin Houdé. Pressée par le temps, la barque unioniste tangue en haute mer.
Que devient le duel Golou-Houndété ?
Malgré l’appel aux ténors de l’opinion, Talon, Pik et Ajavon, l’option de la candidature interne crée encore une grosse agitation. Si Talon et Ajavon semblent tenir la corde et que Pik la solution moins citée, n’est pas écartée, le duel Golou-Houndété provoque toujours l’hystérie.
Après 10 années compliquées dans l’opposition, le Madep, le Psd et Force-Clé, piliers de l’Un, négocient un virage politiquement vital. En décidant de ne pas se contenter d’une dynamique interne sur fond de querelle fratricide, l’Un très investie dans la logique de l’ouverture, donne libre cours à ses envies d’ailleurs. Mais, elle peine à quitter ses propres contradictions.
De toute évidence, le président Amoussou est ému par le duel Golou-Houndété et leur campagne féroce pour la candidature à la candidature unique. La course des deux rivaux peut s’achever sur le rocher des opérateurs économiques candidats. Les pôles Talon et Ajavon ont secrètement les faveurs du baromètre. Le magnat du Coton a été le premier accueilli par le jury présidé par le mystérieux Amoussou. Le milliardaire de Djeffa a clôturé les auditions, quelques heures après le passage de l’ancien premier ministre de Boni Yayi. Sur les tablettes de l’Un, les trois candidats se bousculent. Mais, l’Union qui veut faire bloc derrière un cheval potentiellement gagnant navigue sur des flots.
Forces cauri pour un Bénin émergent (Fcbe) a résolu l’équation de la candidature unique. Même si la polémique Lionel Zinsou enfle, Yayi, parrain du premier ministre candidat, peut se targuer de provoquer une délivrance politique pour l’alliance qui a servi de levier au K.O de 2011.
Il reste à l’Un de soulever la montagne cauri en tablant sur un poids lourd capable d’un score renversant au grand match de la présidentielle. La réponse au slogan « après nous, c’est nous » se trouve dans la stratégie et la realpolitik et non dans les stéréotypes. L’Un fait semblant d’élargir son champ mais se cramponne sur l’illusion d’un joker à l’interne. Elle introduit Talon, Pik et Ajavon dans le jeu et se recroqueville drôlement et dans une hypocrisie mal dissimulée, sur Golou et Houndété. A moins d’un mois de la date de clôture du dépôt des candidatures, l’UN semble perdre les pédales.
L’alliance phare de l’opposition entame une semaine décisive. Les obsèques du Général Kérékou avaient poussé Amoussou et les membres du comité à avorter de décisions cruciales. Une rencontre capitale est prévue pour au plus tard mercredi prochain. Un accord devrait être rapidement signé avec les partenaires de l’opposition. Des illusions vont tomber. Avec l’officialisation de son candidat, l’Un se lancera définitivement dans la bataille pour la succession de Boni Yayi.

14-12-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2010

Projet de révision de la Constitution : Talon s’explique et (...)
24-03-2017, La rédaction
Voix grave et visage serein, Talon s’est adressé à l’opinion publique dans un langage clair, empreint d’espoir de voir (...)  

Albert Tévoédjrè sur la révision : « Ici c’est le Bénin, ce projet ne (...)
24-03-2017, La rédaction
Selon un message diffusé en début d’après-midi à Cotonou sur les réseaux sociaux, Albert Tévoédjère, le frère Melchior a (...)  

Débat sur la révision de la Constitution : Le front de sursaut (...)
24-03-2017, Naguib ALAGBE
Ils y étaient, dans le cadre des consultations foraines sur le projet de révision de la Constitution, initiées par (...)  

Révision de la Constitution : Lettre ouverte du politologue Juste (...)
23-03-2017, La rédaction
Manhattan, le 20 mars 2017. Juste Codjo Politologue Kansas State University Manhattan, KS, U SA Email : (...)