Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Commissions permanentes de l’Assemblée nationale : Des postes à pourvoir pour cause de démission de députés

JPEG - 215.2 ko

Les Commissions permanentes de l’Assemblée nationale, 7ème législature fonctionnent sans aucun problème. Il s’agit de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme présidée par le député Joseph Djogbénou, de la Commission des finances et des échanges présidée par le député Raphaël Akotègnon, de la Commission du plan, de l’équipement et de la production présidée par le député Jean-Michel Abimbola, de la Commission de l’éducation, de la culture, de l’emploi et des affaires sociales présidée par la députée Claudine Prudencio et de la Commission des relations extérieures, de la coopération au développement, de la défense et de la sécurité présidée par le député Nassirou Arifari Bako. Néanmoins, la démission de certains députés de l’Assemblée nationale parce que devenus Conseillers communaux ou Ministres a engendré la vacance des postes non seulement au niveau de certaines Commissions, mais surtout au niveau de leurs bureaux. Si les suppléants de ces députés ayant démissionné du Parlement peuvent devenir membres de la Commissions de leur choix, tel n’est pas le cas pour les bureaux des Commission qui nécessitent forcément des élections pour pourvoir aux postes vacants. C’est le cas de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme dont le vice-président, Michel Bahou, n’est plus député à l’Assemblée nationale. En effet, ce dernier a démissionné du Parlement pour aller siéger au sein du Conseil communal d’Akpro-Missérété en tant que Maire de cette Commune. C’est également le cas du 2ème Rapporteur de la Commission des finances et des échanges, Gustave Sonon, entre temps promu Ministre des travaux publics et des transports alors qu’il était député. Sans aucun doute, les députés à l’Assemblée nationale profiteront de la 5ème session extraordinaire de l’Assemblée nationale pour le compte de l’année 2015 qui s’ouvrira le 21 septembre prochain pour régler cette situation de vacance de postes au sein des bureaux des Commissions permanentes. Rappelons que cette 5ème session extraordinaire sera principalement consacrée à l’examen du projet de budget de l’Assemblée nationale, gestion 2016.

8-09-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le (...)
23-06-2017, La rédaction
Les militants du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont battu hier le macadam à Cotonou pour désapprouver la (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Le film de l’audience au tribunal (...)
23-06-2017, Landry Salanon
L’audience de l’assignation en référé des réformistes de la Renaissance du Bénin (RB) s’est déroulée hier au Tribunal de (...)  

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a instruit cet après-midi le préfet du littoral Monsieur Modeste (...)  

Après douze mois à la tête du département de l’Alibori : Le préfet (...)
22-06-2017, Isac A. YAÏ
Mohamadou Moussa, préfet du département de l’Alibori boucle ce jour 12 mois à la tête de ce département. Nommé le 22 (...)